C’est presque gagné pour Paris. La capitale devrait organiser les JO en 2024. Une nouvelle qui réjouit Emmanuel Macron…

L’ÉDITO POLITIQUE

C’est le retour de « Macron, la baraka ». Lundi soir, Los Angeles a annoncé avoir passé un accord avec le CIO (Comité international olympique) pour organiser les Jeux de 2028, laissant de fait la voie libre pour Paris en 2024. Une nouvelle qui tombe à pic pour le président de la République.

Un président investi. Emmanuel Macron a mouillé le maillot pour la candidature de Paris. Le 15 mai, deux jours seulement après son investiture, il recevait les pontes du CIO à l’Elysée. Ensuite, il est allé jouer les VRP de luxe à Lausanne, en Suisse. L’enjeu était clair : montrer que l’État serait un partenaire fiable pour les jeux du centenaire. L’annonce de Los Angeles lundi soir vient donc aussi récompenser ses efforts.

Un peu d’air pour Macron. Cette bonne nouvelle tombe au meilleur moment pour le chef de l’État, qui connaît actuellement un premier trou d’air, notamment dans les sondages de popularité. La machine à couacs est repartie et les soupçons d’amateurisme pèsent sur sa majorité. Et là, c’est tout l’inverse qui se passe avec la probable obtention des Jeux en 2024 : professionnalisme, union nationale derrière la candidature française et efficacité.

Attention au retour de flamme. Mais Emmanuel Macron aurait tort de trop s’enorgueillir de ce succès à venir. Il n’y a d’ailleurs eu aucun commentaire de l’Élysée après la décision de Los Angeles de candidater uniquement pour les Jeux de 2028. On attend la décision officielle du CIO pour sabrer le champagne. Et puis, Emmanuel Macron est assez fin pour ne pas trop tirer la couverture à lui. Il n’a pas non plus oublié que c’est son prédécesseur qui a lancé la candidature en 2014.

Enfin, le président de la République devra suivre ce dossier pour ne pas faire exploser le budget des Jeux. Entre les infrastructures encore à bâtir et les millions qui seront dépensés, Emmanuel Macron devra faire bien attention au retour de flamme si l’aventure olympique se transforme en gabegie pour tout le pays.

Source link

Commentaire Facebook