En prenant un sefie dans une exposition artistique de Los Angeles, une femme est parvenue à détruire plusieurs dizaines de sculptures, provoquant plus de 200 000 dollars de dégâts. Une nouvelle preuve que les selfies sont une invention diabolique.

Depuis l’avènement de la mode des selfies, de nombreuses personnes considèrent que cette tendance stupide et inutile. Certes, se prendre en photo dans toutes les situations possibles et imaginables a quelque chose de futile et narcissique, mais dans la plupart des cas, cette pratique est sans conséquence.

On savait déjà que les selfies pouvaient faciliter le vol d’empreintes digitales, mais les utilisateurs ne sont pas les coupables. Aujourd’hui toutefois, une personne vient de prouver qu’un simple selfie peut provoquer une véritable catastrophe.

L’histoire insolite du jour se déroule à Los Angeles, en Californie, et plus précisément à la 14th Factory, un espace dédié aux expositions artistiques temporaires. Alors qu’elle visitait l’exposition intitulée Hypercaine, regroupant plus de 60 sculptures en forme de couronnes constituées de différents matériaux, une femme a soudain jugé pertinent de se prendre en selfie en s’appuyant  sur un piédestal qui soutenait l’une des œuvres.

Le cliché aurait pu lui permettre de gagner quelques likes sur son Facebook ou sa page Instagram, mais tout ne s’est pas passé comme elle l’escomptait. Le piédestal était beaucoup plus léger qu’elle ne le pensait, et n’était aucunement fixé au sol. Ainsi, dès lors que la femme a commencé à s’accouder sur le meuble, celui-ci s’est effondré.

Une réaction en chaîne catastrophique provoquée par un selfie

L’histoire aurait pu s’arrêter là, avec la destruction d’une seule sculpture, mais le destin avait visiblement décidé de prouver au monde entier qu’il est grand temps que la mode des selfies prenne fin. En tombant, le piédestal a entraîné une dramatique réaction en chaîne, provoquant la destruction de près d’un quart des sculptures de l’exposition.

Au total, selon l’artiste Gloria Yu, trois des œuvres sont totalement détruites, et toutes les autres sont endommagées à différents degrés. Au total, le montant des dégâts s’élève à environ 200 000 dollars. Suite à cet incident, il est fort probable que la responsable de l’incident ne prenne plus jamais de selfie, voire même une simple photo.

Toutefois, depuis la mise en ligne de la vidéo sur YouTube, de nombreux spectateurs remettent en question l’authenticité de cet événement fâcheux. Pour cause, selon la description de la vidéo, la personne qui a mis en ligne ces images est en réalité un ami de l’artiste. Il s’agit donc peut-être d’une mise en scène visant à promouvoir l’exposition à l’aide d’une vidéo virale. Quoi qu’il en soit, il ne s’agit pas du record de dommages provoqués par un selfie. En mars dernier, un homme avait détruit une œuvre estimée à 1 million d’euros en prenant un selfie.

Source link

Commentaire Facebook