Adeboye et Ajibola Taiwo résident provisoirement à Richmond, en Virginie, aux Etats-Unis. Et en 17 ans de combat contre l’infertilité, ce couple a eu le temps de se familiariser avec les couloirs des hôpitaux. C’est au sein du VCU medical center, établissement réputé pour son centre de recherche contre l’infertilité, qu’Ajibola a mis au monde, le 11 mai dernier à 8 h 26, 6 minuscules bébés : 3 garçons, 3 filles ! Une naissance totalement extraordinaire qui a comblé de joie ce couple d’origine nigérienne qui ne s’est jamais résigné à vivre sans enfant. Il aura fallu 40 personnes, du chirurgien au spécialiste des grands prématurés en passant par tout un tas d’infirmières, psychologue et autres pour les aider à réaliser leur rêve… En grand !

C’est en novembre dernier, lors de la première échographie que le couple Taiwo a appris que madame attendait plusieurs bébés. Quatre seulement révèlent alors leur présence. En janvier, la surprise prend de l’ampleur : finalement ce sera six ! « J’étais heureux, révèle en toute simplicité le papa à la presse américaine. Nous allions être parents » Un, deux ou six, quelle importance finalement pour cette famille après une si longue attente !

« Manger, dormir et respirer pour 7! »

Pour l’équipe médicale, en revanche, le challenge est de taille : « Nous vivons cette aventure comme un voyage, conjointement avec les parents, explique Ronald Ramus, directeur de l’unité de médecine foetale et maternelle au centre hospitalier de Richmond, en Virginie. Ce n’est pas toujours les jours qu’un couple ramène 6 bébés à la maison ! Mme Taiwo a dû manger, dormir et respirer pour 7 et notre plus grande contribution fut de lui prodiguer soutien et encouragement pour qu’elle parvienne à tenir le plus longtemps possible.

Extraordinaire dans tous les sens du terme, la grossesse n’est allée que jusqu’à 32 semaines, au lieu des 41 requises normalement. Les 6 petits bouts de chou pèsent entre 500 g et un kilo : « Je voudrais qu’ils puissent tous grandir et que le plus petit d’entre eux puisse un jour revenir et dire ‘ jétais si petit et regardez-moi maintenant’, a déclaré la maman qui a pu sortir de l’hôpital en pleine forme, 7 jours seulement après avoir accouché. Bien sûr, les sextuplés restent hospitalisés : « Ils vont exceptionnellement bien, si l’on tient compte de leur extrême prématurité, précise le directeur de l’unité de soins intensifs en néonatalogie. En tout cas, ce sont indéniablement des battants et des pros du record : celui des plus petites stars internationales !

>>> Voir la vidéo : Après 17 ans de stérilité, une femme donne naissance à des sextuplés

Source link

Commentaire Facebook