Qu’il s’agisse de très grands navires surnommés par certains marins « les chevaliers », ou de plus petits navires, tout de même capables de naviguer dans les estuaires de fleuves gelés, les brise-glace russes sillonnent l’Arctique pour y frayer des couloirs de navigation pour les flottes marchande ou militaire, ouvrant ainsi le passage entre les ports de la Russie occidentale et le Pacifique.

Ces navires sont indispensables à tout voyage à travers l’Arctique. Rejoignez-nous à bord de l’un de ces bateaux à propulsion nucléaire pour une traversée sur le toit du monde.

source

6 Commentaires

Laisser un commentaire