Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, juge ce dimanche  10 septembre « scandaleuse » la déclaration du président Emmanuel Macron assurant qu’il ne cèderait rien aux « fainéants ». 

Vendredi à Athènes, quelques jours avant la journée d’action contre les ordonnances réformant le code du travail, M. Macron a déclaré qu’il « serait d’une détermination absolue et ne céderait rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes ». Interrogé dans Le Parisien de dimanche, le numéro un de la CGT fustige « plusieurs déclarations » présidentielles récentes, qui « ont mis les gens en colère ». 

De qui parle le président (…)? De ces millions de privés d’emplois et de précaires ?

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT.

« La dernière en date à Athènes est scandaleuse. De qui parle le président lorsqu’il dit qu’il ne cèdera rien aux fainéants ? De ces millions de privés d’emplois et de précaires ? », s’offusque Philippe Martinez. 
Alors que la CGT appelle à la mobilisation mardi 12 septembre contre la loi travail, son leader affirme qu' »il y a une effervescence et un très fort mécontentement qui va au-delà de la loi travail ». Pour Philippe Martinez, « le président comme son gouvernement et sa majorité sont déconnectés des réalités« . 

Des propos qui ont déjà suscité de vives réactions à gauche. « ‘Fainéants, cyniques, extrêmes’ le président insulte ceux qui s’opposent à sa politique. Décidément Emmanuel Macron n’aime pas les Français », a tweeté le secrétaire national du Parti communiste Pierre Laurent. « Emmanuel Macron a la mauvaise manière de critiquer les Français à l’étranger. On n’est pas ses sujets », a aussi réagi le député insoumis Éric Coquerel.


Source link

Commentaire Facebook