Accueil Faits divers l’ouragan Maria menace la Guadeloupe

l’ouragan Maria menace la Guadeloupe

45
0

 

Menace sur Sainte-Croix, dans l’archipel des Iles Vierges des Etats-Unis, et Porto Rico, territoire (non incorporé) des Etats-Unis, selon l’observatoire français des tornades, Keraunos :

Situation des vols dans ou vers la région :

L’aéroport de Pointe-à-Pitre a été fermé lundi après-midi et les vols suspendus jusqu’à mardi 14 heures (20 heures en métropole), en prévision de l’arrivée de l’ouragan Maria, selon la Direction générale de l’aviation civile (DGAC). A Fort-de-France, l’aéroport a été fermé jusqu’à mardi 7 heures (13 heures en métropole).

Air France vient d’annoncer l’annulation, pour la deuxième journée consécutive, de ses vols au départ et à destination de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. Mais la compagnie a prévu pour mercredi un vol supplémentaire au départ de Paris. La compagnie Air Caraïbes devrait opérer deux vols mardi au départ de Paris à 21 heures et 22 heures pour Pointe-à-Pitre et un vol à 15 heures à destination de Fort-de-France. Les vols intra-Caraïbes ont également été annulés et les appareils sont restés à Cayenne et Miami.

En Martinique, la sécurité civile annonce des « dégâts peu importants ». Selon un bilan provisoire donné par les autorités, deux personnes ont été très légèrement blessées.

Sur la radio locale RCI, le maire de Pointe-à-Pitre, Jacques Bangou, fait le point dans sa ville de plus de 16 000 habitants (près de 315 000 dans l’agglomération) : « Nous assistons à une forte montée des eaux, le boulevard devant la mairie par exemple est inondé.

Le pic du phénomène en Guadeloupe a été atteint mardi à 3 heures, heure locale (9 heures à Paris). Le préfet de région, Eric Maire, a ordonné l’évacuation des zones à risque. Ecoles, administrations et entreprises sont fermées dans toute l’île.

Le préfet conseille à la population de rester confinée, « il ne faut pas commencer à sortir si on constate une accalmie ».  Selon lui, « il est très difficile de faire le point puisque les forces de secours sont confinées », mais il a évoqué « des précipitations très importantes, des inondations et des toitures envolées ».

Bonjour,

Interviewé par Le Monde, Jean-Noël Degrace, météorologue de Météo France installé en Martinique, répondait justement à cette question :

Le bassin atlantique nord tropical, qui regroupe l’Atlantique nord, la mer des Caraïbes et le golfe du Mexique, a, pour l’instant, enregistré 13 tempêtes ou ouragans depuis le début de la saison en juin. Il y a déjà eu des saisons cycloniques aussi voire plus actives encore.

Le changement climatique est une réalité aux Antilles : les températures atmosphériques augmentent, plus que les moyennes au niveau global, et le niveau de la mer monte. Mais il est difficile de dire qu’il y a plus de cyclones ou qu’ils sont plus puissants, faute de base de données suffisamment homogène et aussi parce qu’on sait mieux les détecter que par le passé. Il y a malgré tout une tendance à l’augmentation des cyclones les plus intenses, de 5 à 10 %. Mais aucun événement particulier n’est lié au changement climatique dans la mesure où de nombreux cycles naturels interviennent, comme le phénomène El Niño. 

Un journaliste de France Télévision Outre-mer évoque la situation à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe :

L’ouragan Maria, qui avait atteint la catégorie maximale 5 lundi soir, a été rétrogradé à la catégorie 4 mais reste « extrêmement dangereux », selon le Centre national des ouragans (NHC) américain.

Bonjour François,

Vers l’île de Marie-Galante, au sud-est des côtes de la Guadeloupe, « la mer va commencer à s’amortir progressivement d’ici le lever du jour et les déferlements sur les rivages vont devenir moins violents », estime Météo France. Prochain bulletin à 6 heures, heure locale, soit à midi en métropole.

Pour le moment, nous n’avons pas d’information sur un éventuel numéro de téléphone qui sera mis à disposition de la population. La préfecture conseille d’ailleurs de n’utiliser le téléphone qu’en cas « d’absolue nécessité ». Vous pouvez suivre l’évolution générale de la situation sur le site de Météo France.

Voici la carte de la trajectoire de l’ouragan Maria, mise à jour ce matin :

Infographie « Le Monde »

Dans cette vidéo de Guadeloupe 1ère, l’atmosphère à Pointe-à-Pitre :

La Dominique, située dans l’archipel des Caraïbes, se trouve au nord de la Martinique et au sud des îles des Saintes et de Marie-Galante. L’île des petites Antilles est indépendante de la Couronne britannique depuis le 3 novembre 1978. D’une superficie de 751 kilomètres carrés, elle abrite 73 000 habitants, essentiellement concentrés sur la côte ouest, à Roseau, la capitale, et à Portsmouth, dans le nord.

Bien que la langue officielle du pays soit l’anglais, 80 % des citoyens s’expriment en créole dominiquais, à base lexicale française. D’après les derniers recensements de 2014, 10 % environ de la population parle français (7 000 locuteurs), selon l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). La Dominique est devenue membre de la Francophonie en décembre 1979.

Le point sur les dégâts en Dominique :

La Dominique a « perdu tout ce qui pouvait être perdu », a déclaré mardi matin le premier ministre, Roosevelt Skerrit, sur sa page Facebook.
  • Destructions. Les vents, soufflant à environ 260 km/h, « ont emporté les toits de presque toutes les personnes auxquelles j’ai parlé ou avec lesquelles j’ai été en contact », affirme-t-il, dont le toit de son propre domicile. « Les premières informations font état de destructions très étendues. « , a-t-il rapporté, en lançant un appel à « l’aide de toute nature », et notamment des hélicoptères, afin de pouvoir évaluer l’étendue des dégâts depuis le ciel.
  • Pas de mort. Aucune victime n’est signalée jusqu’à présent dans l’île, selon M. Skerrit. Mais des glissements de terrain sont à craindre en raison des pluies torrentielles.
  • Alerte. La Dominique avait été placée en état d’alerte avant le passage de Maria dans la nuit de lundi à mardi. Les ports et l’aéroport avaient été fermés, tous les refuges ouverts, et les habitants des zones situées près de la mer, priés d’évacuer vers les hauteurs.

Le point sur la situation à 9 heures :

  • L’ouragan Maria a été réévalué en catégorie 5, la plus élevée sur l’échelle de Saffir-Simpson.
  • Il a balayé les îles de la Martinique et de la Dominique, et se dirige vers la Guadeloupe. Une dizaine de jours après le passage ravageur d’Irma à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, il s’agit d’un nouveau phénomène cyclonique « potentiellement catastrophique », selon le Centre national des ouragans américain.
  • En Guadeloupe, l’archipel a été placé en alerte cyclonique violette, le niveau maximal, entraînant le confinement de la population. Le préfet de région a ordonné l’évacuation des zones à risque. Le pic du phénomène dans l’archipel était attendu mardi à 3 heures du matin locales (8 heures en métropole). 
  • En Dominique, les habitants « ont perdu tout ce qui pouvait être perdu », a déclaré le premier ministre de l’île des Caraïbes, Roosevelt Skerrit. Les quelque 73 000 habitants étaient pratiquement coupés du monde au milieu de la nuit. Aucune victime n’a été signalée jusqu’à présent dans l’île.
  • L’ouragan avait touché auparavant la Martinique, où 33 000 foyers ont été privés d’électricité. La préfecture n’a pas relevé de dégâts significatifs.
  • Saint-Martin et Saint-Barthélemy, les deux îles des Petites Antilles où Irma a fait 11 morts et des centaines de millions d’euros de dégâts, ont été placés en alerte rouge. 

Bonjour et bienvenue sur ce live consacré à l’ouragan Maria.

Source link