Pyongyang affirme que son dernier tir de missile est un «sévère avertissement» lancé à Washington et à sa volonté de frapper le régime de sanctions.

Dans le ciel étouffant de Corée du Sud, la silhouette inquiétante des deux aigles anthracite annonce un nouveau pic de tensions face à Pyongyang. L’US Air Force a déployé samedi deux bombardiers stratégiques B1 en réplique à la dernière provocation balistique de Kim Jong-un. L’envoi de ces mastodontes depuis Guam vise à réaffirmer la détermination américaine à protéger son allié Séoul, faute de meilleure option pour stopper le cavalier seul atomique du «Leader suprême».

Les scientifiques nord-coréens ont dévoilé cette année un nouveau moteur à forte poussée, à l’origine de ces progrès spectaculaires, prenant de cours les prévisions d’experts

Le programme nord-coréen a fait un nouveau bond spectaculaire vendredi, et Kim progresse à marche forcée vers son Graal: une force de frappe crédible capable de tenir en respect les États-Unis. Prenant Donald Trump et ses alliés d’Asie du Nord-Est par surprise, Pyongyang a testé avec succès …

Source link

Commentaire Facebook