Préoccupé par l’embonpoint croissant de ses salariés, un patron chinois leur a proposé une prime de 100 yuans (13 euros) par kilo perdu.

Encore plus efficace que la méthode Weight Watchers ! Un patron chinois a eu l’idée de proposer à ses salariés une prime de près de 15 euros (100 yuans) par kilo perdu sur la balance. « Depuis début mars, 20 employés ont participé. La plus grosse prime atteint 2000 yuans », dans le cas d’une salariée très motivée qui a perdu 20 kilos en deux mois, a déclaré ce chef d’entreprise au South China morning post.

Wang Xuebao, qui dirige un cabinet conseil en Chine a eu l’idée d’inciter ses salariés à se mettre au régime, en constatant que leur métier de consultant, trop sédentaire, les poussait à prendre de l’embonpoint. « Il ne faut pas se contenter d’augmenter le chiffre d’affaires, il faut aussi faire attention à la santé. Et la qualité du travail s’en ressentira », a t-il ajouté.

10% de la population chinoise souffre d’obésité

Pour toucher la prime, il faut avoir perdu au minimum 3 kilos. Mais chaque mois, le challenge peut être relevé. La jeune femme qui est parvenue à perdre 20 kilos reconnaît avoir complètement modifié son régime : « Auparavant il me fallait de la viande à chaque repas. Aujourd’hui je me contente d’œufs frits et de champignons pour le déjeuner. Et je me suis également inscrite à un cours de gym ».

En Chine, l’amélioration du niveau de vie et la généralisation de l’alimentation occidentale ont fait gagner du poids à la population. Depuis 2002, hommes et femmes ont gagné 3 kilos en moyenne et 10% de la population y souffre d’obésité.

Source link

Commentaire Facebook