Aux Etats-Unis, trois jeunes lycéennes ont créé une paille anti-viol. L’utilisation est simple : une fois introduite dans n’importe quelle boisson, celle-ci change de couleur lorsqu’elle est en contact avec une drogue dite « du violeur ».

Alors que les affaires d’agressions sexuelles et de viols polluent toujours la vie des campus américains, voilà un projet qui donne de l’espoir. Des lycéennes ont inventé une paille capable de détecter notamment la présence de GHB, dite drogue « du violeur ». Baptisée « smart straw » (paille intelligente), elle se colore en bleu en présence des substances les plus utilisées par les violeurs. Grâce à elle, les traces, même infimes, de kétamine, ou encore de rohypnol et de zolpidem, deux puissants hypnotiques, seront également détectables. Une invention qui permettra peut-être de mettre fin au fléau de la drogue du viol.

Les trois étudiantes, Susana Cappello, Carolina Baigorri et Victoria Roca, ont eu cette idée durant un cours d’entreprenariat, et elles comptent bien la mener jusqu’au bout. Elles sont actuellement en train de déposer le brevet de ce produit et ont lancé une campagne de crowdfunding afin de financer sa production. Même si les fondatrices sont conscientes que cette paille ne constitue pas une solution contre le viol, elles rappellent qu’elle a pour vocation de prévenir le risque : « Cela ne mettra pas fin aux viols mais nous espérons réussir à diminuer le nombre de situations dangereuses dans lesquelles vous pouvez vous retrouver à cause de ces drogues ».

Des concepts déjà inventés pour prévenir le risque

Ce n’est pas la première fois qu’on voit apparaître de tels projets pour lutter contre le viol. Quatre étudiants en ingénierie de l’Université de Caroline du Nord ont créé en 2013 « Undercover Colors », un vernis à ongles qui détecte les drogues du viol en changeant de couleur. Il suffit de tremper le doigt dans le liquide. Si le vernis devient noir, c’est signe qu’il faut reposer son verre.

La même année, deux chercheurs israéliens ont mis au point une paille dotée d’un minuscule capteur permettant de détecter certaines substances chimiques dans une boisson. Celle-ci repose sur le même principe que la « smart straw », la paille est capable de repérer le GHB ou la kétamine et change de couleur au contact de ces drogues. Seul problème, cette invention ne dépiste pas une autre drogue du violeur, le rohypnol, considérée comme une des plus dangereuses.

 

Source link

Commentaire Facebook

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.