Un voleur a dérobé un robot de tonte à 5 000 euros, le 28 mai, à Pernay, au nord de Tours. Il ignorait que ce modèle est équipé d’un GPS. Le propriétaire du robot a reçu une alerte le prévenant que sa tondeuse partait sur la départementale. Il a rattrapé le voleur quelques kilomètres plus loin.

Imaginez : vous êtes chez vous, tranquille, et on vous prévient soudain que votre robot de tonte est en train de rouler sur une départementale. C’est la mésaventure qu’a connue dimanche un habitant de Pernay, un village au Nord de Tours, en Indre-et-Loire.

Le GPS du robot prévient le propriétaire que la tondeuse part sur la départementale

il faut déjà dire que son robot de tonte n’est pas n’importe lequel : c’est le plus gros modèle, celui à 5 000 euros. Il peut couvrir une surface de 5 000 mètres carrés. Du coup, l’appareil est équipé d’un GPS, pour que le propriétaire puisse toujours le retrouver, un GPS qui, en plus, envoie une alerte lorsque le robot sort des limites dans lesquelles il est censé se trouver.

Et c’est ainsi que dimanche après-midi, le propriétaire a été prévenu que son robot était en train de prendre la départementale 948, pour quitter Pernay. L’homme a donc sauté dans sa voiture pour le prendre en chasse…jusqu’à ce que le signal l’amène à quelques kilomètres de là, près de Semblançay, derrière un véhicule immatriculé dans la Nièvre.

Le voleur espérait payer une partie de ses dettes grâce à ce robot à 5 000 euros

Le conducteur, un habitant de Nevers, avait repéré le robot, le matin, en passant devant la maison. L’après-midi, il a découpé le grillage à l’aide d’une pince coupante qu’il avait dans sa voiture, puis emporté l’appareil. L’homme n’avait pas d’antécédent judiciaire, mais de grosses dettes qu’il espérait solder en partie en vendant l’appareil volé.

Il n’a pas résisté lorsque le propriétaire du robot l’a obligé à arrété sa voiture. Pas de contestation non plus quand les gendarmes sont arrivés. Cet homme de est convoqué au tribunal, dans les semaines qui viennent.

Source link

Commentaire Facebook