Quelques mois après la très médiatique affaire Théo, un nouveau cas de violences policières est pointé du doigt en Seine-Saint-Denis.

Une vidéo amateur diffusée sur les réseaux sociaux – et que l’Obs s’est procurée – montre un policier en train de frapper un homme à terre aux Lilas, lui donnant notamment des coups de pieds à la tête tandis qu’un de ses collègues reste à côté de lui, sans intervenir.

Les faits auraient eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi.

L’IGPN saisie

Après enquête auprès de la hiérarchie des fonctionnaires, la préfecture de police en a référé au parquet de Bobigny, qui a saisi l’Inspection générale de la police nationale (IGPN).

Si la victime n’a pas encore été formellement identifiée, les auteurs présumés des violences feraient partie d’une équipe de nuit du commissariat des Lilas.

« Je n’ai pas voulu fuir »

Un homme se présentant comme la victime a expliqué à L’Obs avoir été frappé lors d’un contrôle d’identité alors qu’il ne cherchait pas à s’y soustraire. Il dit avoir également été placé en garde à vue dans le commissariat du XXe arrondissement de Paris après avoir été examiné à l’hôpital suite à une intervention des pompiers.

« Je n’ai pas voulu fuir ou m’échapper, dans la mesure où j’avais bien ma pièce d’identité sur moi. Je suis français, il n’y avait aucune raison de s’enfuir, de résister ou de les provoquer […]. Je n’ai rien compris et je me suis vu mourir », a témoigné l’homme de 40 ans interrogé par l’hebdomadaire.

Source link

Commentaire Facebook