Faits divers | Incendie à Londres : au moins 12 morts et de nombreux disparus

0
40

 

18h05 : Selon « The Guardian », le bilan s’alourdit à 12 morts.

17h21:  Les opérations de recherches d’éventuelles autres victimes vont durer plusieurs jours. 

15h28 : Des documents en ligne datant d’un an environ montrent que le collectif de résidents de l’immeuble s’était plaint à plusieurs reprises de l’état du bâtiment et des risques d’incendie potentiels.

« 90% des résidents ont signé une pétition fin 2015 se plaignant de la mauvaise gestion de l’entreprise responsable de la maintenance de l’immeuble et des travaux de rénovation, et appelant à une enquête indépendante », affirme encore David Collins, président de l’association des résidents de la tour jusqu’en octobre dernier.

« J’ai été personnellement menacé par leur manager (des gestionnaires) après avoir tenté de parler des problèmes avec eux. Nous avons fait part de nos inquiétudes et demandé une enquête indépendante lors d’une réunion avec (les autorités locales) du Borough de Kensington et Chelsea mais on ne nous a pas écoutés », dénonce-t-il.

Pour David Collins, le sort de ces logements sociaux, de leurs résidents aux revenus souvent modestes, n’intéressait finalement personne.

14h38 : Les alarmes incendie ne se seraient pas déclenchées, selon plusieurs témoignages. David Collins, président de l’association des résidents de la tour jusqu’en octobre dernier, a affirmé : « J’ai entendu que certaines alarmes incendie n’ont pas fonctionné, ça ne m’étonne pas. Je suis sous le choc, mortifié, mais pas surpris ».

L’un des habitants de l’immeuble, Michael Paramasivan, a déclaré que le revêtement de l’immeuble s’enflammait très rapidement lorsqu’il est sorti. « Il n’y a pas d’alarme incendie dans les couloirs, pas de sprinkleurs, rien. Il y a seulement des détecteurs de fumée dans l’appartement mais ils ne se sont pas déclenchés », regrette-t-il.

14h26 : Parmi les personnes hospitalisées, 20 personnes se trouvent actuellement dans un état critique.

Le bilan revu à la hausse

Le service national de la Santé britannique a publié un nouveau bilan :

-6 habitants sont décédés
-74 personnes sont actuellement soignées dans six hôpitaux de la capitale. Parmi elles, 64 personnes ont été prises en charge sur les lieux de l’incendie et 10 se sont rendues par leurs propres moyens dans un de ces hôpitaux
-20 personnes se trouvent dans un état critique

12h48 : En raison de l’incendie, il n’y aura pas d’accord de gouvernement ce mercredi, selon le parti nord-irlandais DUP.

12h46 : Un bébé a été sauvé in extremis selon l‘agence AP qui rapporte le témoignage de Samira Lamrani : « Les gens commençaient à apparaître aux fenêtres, ils hurlaient. Les fenêtres étaient légèrement entrebâillées, une femme faisait signe pour montrer qu’elle allait jeter son bébé, espérant que quelqu’un allait attraper son enfant. Quelqu’un l’a fait, un homme a couru et a réussi à l’attraper. »

12h27 : « Le bilan risque de s’alourdir lors de l’opération de recherche qui s’annonce complexe et sur plusieurs jours », a déclaré Stuart Cundy, commandant à la Metropolitan Police.

12h17 : La police annonce qu’il y a au moins 6 morts.

11h23«De nombreuses personnes sont portées disparues», annonce le maire de Londres.

10h54 : Le maire de Londres Sadiq Khan se dit « profondément dévasté » à la vue des terribles scènes de l’incendie.

10h36 : Le trafic des transports en commun est perturbé dans l’ouest de Londres.

10h12 : Un centre d’urgence a été ouvert pour les personnes évacuées, annonce la police.

10h01 : La police demande de ne pas pénétrer dans la zone autour de la tour.

Ils témoignent

«La dernière fois que je les ai vus, ils agitaient les bras à la fenêtre». Rescapée de l’incendie mortel qui a ravagé une tour HLM à Londres, Hanan Wahabi était toujours sans nouvelles mercredi de son frère et de sa famille.

Habitant au 9e étage, cette habitante de 39 ans a été réveillée vers 1 heure du matin par la fumée. «J’ai vu des cendres entrer par la fenêtre du salon qui était restée ouverte. J’ai regardé dehors et j’ai vu les flammes monter jusqu’à la fenêtre. Je l’ai fermée à toute vitesse et je suis sortie», avec son mari, son fils de 16 ans et sa fille de 8 ans, raconte-t-elle.

Hanan Wahabi était terriblement inquiète pour son frère, Abdelaziz El-Wahabi, l’épouse de celui-ci, Faouzia et leurs enfants, qui habitent depuis presque 16 ans au 21e étage de cette tour construite en 1974.

« Le téléphone est coupé »

«J’ai appelé mon frère dès que je suis sortie pour savoir s’il allait bien. Le feu n’était pas encore arrivé jusqu’en haut de l’immeuble. Il m’a dit qu’ils allaient descendre. Mais on s’est rappelé et il m’a dit qu’il y avait trop de fumée», explique-t-elle.

«La dernière fois que je l’ai vu, il agitait les bras à la fenêtre avec sa femme et leurs enfants. J’ai ensuite encore eu sa femme au téléphone pendant que lui était au téléphone avec les pompiers. C’était vers 2 heures du matin. Depuis, pas de nouvelles, le téléphone est coupé», se désole-t-elle.

« Au feu, au feu »

Eddie, 55 ans, était lui au 16e étage lorsque l’alarme incendie de ses voisins s’est déclenchée. «Je pensais qu’ils avaient fait un peu de cuisine», dit-il.

Mais il entend alors les gens crier «au feu, au feu», ouvre la porte et voit «plein de fumée entrer» dans son appartement. «Mon voisin du 5e m’appelle et me dit: magne-toi de sortir de là. Je me suis noué une serviette autour de la tête, j’ai descendu les escaliers et j’ai cherché la sortie de secours», raconte-t-il.

«Je ne l’ai pas trouvée mais un pompier m’a tiré vers la sortie. Cinq secondes de plus et j’y passais. On n’y voyait rien du tout

« Je n’ai plus rien »

Eddie est content de s’en être sorti mais il est aussi en colère. Dans le passé, il a écrit sur un blog qu’il faudra «un incendie catastrophique pour que ces gens soient tenus pour responsables», en désignant les bailleurs.

Autre habitant du HLM, Abdul Hamid, 50 ans, raconte qu’il devait s’envoler mercredi pour l’Arabie saoudite pour effectuer son pèlerinage à la Mecque. «Je vais bien mais je n’ai plus rien, plus de passeport, plus de logement».

9h39 : Les secours londoniens annoncent avoir enregistré une cinquantaine de personnes hospitalisées.

9h14 : La police de Londres a mis en place un numéro d’urgence pour les proches de personnes habitant le quartier où se trouve l’incendie.

9h08 : « Le feu a pris très vite » raconte un témoin à CNN. Il évoque même une « boule de feu« .

9h02 : « Je ne peux pas confirmer un chiffre pour l’instant à cause de la taille et de la complexité de l’immeuble », a déclaré Dany Cotton, responsable de la London Fire Brigade.

8h51 : Les pompiers indiquent qu’il y a « plusieurs morts » dans l’incendie.

8h10 : Un témoin, Jody Martin, arrivé sur les lieux en même temps que le premier camion de pompiers, a raconté à la BBC avoir entendu des cris et vu une personne tomber de l’immeuble ainsi qu’une femme tenir son bébé à la fenêtre.

«J’ai crié aux gens de descendre mais ils disaient qu’ils ne pouvaient pas quitter leur appartement parce qu’il y avait trop de fumée dans les couloirs», a-t-il dit.

8 heures : Plusieurs stations de métro dans le quartier ont été fermées, tout comme l’autoroute M40 qui relie la capitale à l’ouest de l’Angleterre, bouclée dans les deux sens.

7h45 : Au moins 30 personnes ont été hospitalisées, ont indiqué les autorités.

Le point sur la situation

Deux cent pompiers continuaient à lutter tôt ce mercredi matin contre un incendie spectaculaire qui ravageait une tour d’habitation de 27 étages dans l’ouest de Londres.

Plusieurs témoins disent avoir entendu des cris sortant de l’immeuble et avoir vu des personnes se trouvant toujours à l’intérieur, notamment dans les étages supérieurs.

Les pompiers ont été appelés vers 1h15 du matin pour un incendie dans cette tour de 120 appartements dont la construction date de 1974.

Des documents en ligne montrent qu’un collectif de résidents s’était plaint à plusieurs reprises ces dernières années de l’état de l’immeuble et des risques d’incendie potentiels.

«Ce dossier est particulièrement critique car il n’y a qu’une seule entrée et sortie à la Grenfell Tower durant les travaux de rénovation», précisait ainsi le blog d’un Groupe d’action de Grenfell.

«Le risque qu’éclate un incendie dans les parties communes du hall d’entrée est à peine imaginable, car alors les habitants seraient pris au piège dans le bâtiment, sans aucune possibilité de s’échapper», poursuivait ce blog.

«40 camions à incendie et 200 pompiers ont été appelés sur un incendie dans la tour de Lancaster West Estate», dans le quartier de North Kensington, a indiqué la London Fire Brigade.

La police est en train d’évacuer une partie des immeubles et maisons voisins, menacés par la chute de débris lourds.

L’incendie ce mercredi matin. Photo AFP

AFP

Source link

Commentaire Facebook