Faits divers | Double attaque de Daech : plus de 70 morts

0
35

Au moins 74 personnes, dont sept Iraniens, ont été tuées ce jeudi dans une double attaque près de Nassiriya dans le sud de l’Irak. Il y a plus de 90 blessés.

A la mi-journée, plusieurs hommes armés, déguisés en membres des unités paramilitaires du Hachd al-Chaabi selon des sources de sécurité, ont ouvert le feu sur un restaurant puis sont montés dans une voiture et se sont fait exploser à un point de contrôle.

Sur place, des secouristes et des membres des forces de sécurité s’activaient à transporter les corps dans des ambulances et à dégager les gravats et les carcasses de voitures brûlées qui jonchaient les lieux.

Les carcasses de voitures et bus brûlés. Photo AFP

La violence de l’attaque

Les corps carbonisés et les véhicules, dont des bus et des camions soufflés par les explosions témoignaient de la violence de l’attaque. Des abris de tôle ondulés avaient été réduits à des morceaux de métal tordus par la chaleur.

Dans le court communiqué diffusé par son organe de propagande Amaq, l’EI, organisation ultra-radicale sunnite, a affirmé que plusieurs kamikazes avaient participé à cette attaque qui a tué « des dizaines de chiites ».

Cette attaque a eu lieu sur une autoroute régulièrement empruntée par des pèlerins et visiteurs venus de l’Iran voisin, en route vers les villes saintes chiites irakiennes de Najaf et Kerbala, plus au nord.

Plus que deux fiefs

Cette attaque intervient alors que l’Irak a infligé un rude coup à Daech en lui reprenant début juillet Mossoul (nord), la deuxième ville du pays, trois ans après sa chute entre les mains des djihadistes.
L’organisation a subi un nouveau revers en étant forcée d’abandonner un autre fief, Tal Afar (nord), fin août. Elle a également perdu des milliers de combattants.
Elle ne tient plus désormais que deux fiefs en Irak : Hawija, à 300 km au nord de Bagdad, et trois localités du désert oriental frontalier de la Syrie : al-Qaïm, Rawa et Anna où se trouvent, selon un général irakien, plus de 1 500 djihadistes.

AFP

Source link

Commentaire Facebook