Le cousin éloigné de Murielle Bolle dit-il la vérité ?

Dans un procès-verbal rendu public lundi par Le Figaro, ce dernier témoignait pour la première fois.

Il affirmait avoir été présent le jour où Murielle Bolle est retournée chez elle, après avoir dénoncé Bernard Laroche à la justice, et qu’elle se serait fait « lyncher » par sa famille, qui voulait la pousser à se rétracter.

Un avocat présent ce soir-là ?

Mais l’avocat des Laroche, Maître Gérard Welzer, pointe des contradictions dans les dires de ce cousin, aujourd’hui âgé de 54 ans.

Ce dernier affirmait en effet qu’un avocat se trouvait à la « réunion » de famille durant laquelle se serait déroulé le lynchage.

Le conseil était venu pour apaiser les tensions, mais aussi pour souffler à Murielle Bolle une explication à donner pour justifier sa volte-face, affirme-t-il.

Identifié grâce à une photo, le cousin affirme qu’il s’agit de Me Paul Prompt, qui était l’un des avocats de Bernard Laroche. L’homme est décédé en février dernier.

C’est là où la version du cousin pourrait poser problème, selon Maître Welzer.

L’avocat n’était « pas arrivé dans les Vosges », selon Me Welzer

Selon Le Parisien, qui rapporte ses dires, l’avocat juge la présence de son confrère ce soir-là  «impossible» : «A ce moment précis, Paul Prompt n’est pas arrivé dans les Vosges, il est encore à Paris. La preuve, c’est que le lendemain, je vais seul en détention rencontrer Bernard Laroche. J’ai encore le permis de communiquer du juge, en date du 6, et ce jour-là, je m’en souviens très bien, j’y vais seul. Si Me Prompt avait été là, il m’aurait accompagné en prison».

Selon Le Parisien, les deux avocats ont été désignés par la famille Laroche le 6 novembre mais légalement, l’avocat avait le droit d’être présent la veille auprès de la famille.

Mais Maître Welzer en est persuadé, le cousin de Murielle Bolle n’était tout bonnement pas présent à cette réunion de famille : «Il n’était pas là et nous le prouverons», affirme-t-il au Parisien.

Contacté par le quotidien, le cousin a maintenu « l’intégralité de ses déclarations ».

Source link

Commentaire Facebook