Ce que l’on sait ce lundi soir

– La police a confirmé dimanche des « actes terroristes » survenus samedi soir à Londres.

– Un van blanc a foncé sur des piétons sur le London Bridge.

– Non loin de là, à Borough Market, des passants ont été poignardés dans la rue et dans les bars par les mêmes auteurs.

– Daech a revendiqué l’attaque.

– Au moins sept personnes sont mortes, dont un Français de 27 ans originaire de Saint-Malo, une Canadienne de 30 ans et un Britannique de 32 ans.

– Trois assaillants ont été abattus, ils portaient des ceintures explosives factices. Cinquante balles ont été tirées par la police.

– La police a dévoilé l’identité de deux des assaillants : Khuram Shazad Butt, 27 ans, un Britannique d’origine pakistanaise, et Rachid Redouane, 30 ans, qui se présente comme libyen et marocain.

– 36 personnes sont encore hospitalisées, dont 18 se trouvent dans un état grave.

– Huit Français font partie des blessés. Quatre d’entre eux sont dans un état grave. Deux sont sortis de l’hôpital.

– Deux Français sont portés disparus : Sébastien Belanger, 36 ans, originaire d’Angers, et Xavier Thomas.

– Toutes les personnes interpellées à Barking dimanche dans le cadre de l’enquête ont été libérées lundi soir. Aucune charge n’a été retenue contre elles.

23 h 08 : Toutes les personnes arrêtées dans l’enquête sur l’attentat de Londres ont été relâchées sans qu’aucune charge ne soit retenue contre eux, annonce la police.

Ces dix personnes avaient été arrêtées dimanche lors de perquisitions menées dans le quartier de Barking, dans l’est de Londres.

20 h 58 : Selon Le Maine Libre, l’un des deux français disparus Sébastien Belanger, 36 ans, est originaire d’Angers. Installé à Londres depuis sept ans, il travaille comme chef-cuisinier dans un restaurant de la City.

20 h 45 : « Nous ne laisserons pas Donald Trump diviser nos communautés », a déclaré le maire de Londres Sadiq Khan à la veillée hommage.

20 h : Les habitants de Londres convergent vers Potters Fields Park, où une veillée a lieu ce lundi soir à la mémoire des victimes des attentats de samedi soir.

Photo AFP

19 h 34 : Le Drian confirme que deux Français sont portés disparus.

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, qui a rencontré les familles des blessés à Londres cet après-midi a commencé sa conférence de presse.

« Nous dénombrons une victime française décédée, deux personnes disparues, huit personnes blessées dont quatre graves ». 

Six des huit français blessés sont encore hospitalisés, deux sont sortis de l’hôpital ce lundi.

19 h 06 : La police vient de donner l’identité de deux assaillants : Khuram Shazad Butt et Rachid Redouane, qui viennent tous les deux de Barking.

Khuram Butt, 27 ans, d’origine pakistanaise, était marié et avait vécu à Barking pendant plusieurs années. Il était déjà apparu dans un documentaire de Channel 4 sur les islamistes extrémistes.

19 h : Confirmation du décès dans l’attaque de James McMullan, 32 ans.

18 h 50 : Gérard Collomb s’est entretenu ce lundi matin par téléphone avec son homologue britannique Amber Rudd, annonce le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

Il a exprimé sa compassé et assuré Mme Rudd « de la poursuite des contacts étroits noués par les services de renseignement français avec les services britanniques pour appuyer l’enquête ».

Gérard Collomb se rendra par ailleurs à Londres dans les prochaines semaines.

18 h 45 : Un ami de Sébastien, un Français de 36 ans qui se trouvait dans un bar de Borough Market le soir de l’attentat, lance un appel à témoin sur Franceinfo pour le retrouver.

18 h 30 : Un banquier espagnol de 39 ans qui vivait à Londres, Ignacio, est porté disparu depuis les attaques.

18 h 05 : Des sources sécuritaires à Dublin affirment qu’une pièce d’identité irlandaise a été découverte sur l’un des assaillants.

Le Premier ministre irlandais Enda Kenny indique que l’un des suspects, dont on pense qu’il a vécu en Irlande, n’était pas surveillé par la police avant l’attaque.

18 h 04 : La carte bancaire de James McMullan, un britannique de 32 ans, a été retrouvé sur un corps sur les lieux de l’attaque, selon la BBC. Sa soeur pense qu’il est décédé.

17 h 35 : Deux personnes ont été arrêtées dans le Merseyside après la diffusion de deux vidéos distinctes sur internet montrant des hommes qui commentent les attaques de Londres. 

Ils ont été interpellés pour soupçon d’incitation à la haine raciale, rapporte la police du comté.

16 h 34 : Des détails commencent à filtrer sur l’identité de l’un des assaillants.

« Il s’appelle Abdul, nous l’appelons Abs à la salle de gym locale », a raconté l’un des habitants du quartier où vivait l’attaquant, qui a été perquisitionné dimanche.

Il avait deux enfants, l’un de trois ans environ et une petite fille née il y a tout juste deux semaines, toujours selon ce voisin.

15 h 56 : Sur Twitter, le président américain Donald Trump s’en prend de nouveau au maire de Londres ce lundi.

‘Excuse pathétique du maire de Londres Sadiq Khan qui a dû trouver une explication rapide à sa déclaration ‘Pas de raison de s’alarmer!+ ». Les médias traditionnels travaillent dur pour vendre cette version », écrit le milliardaire.

15 h 28 : Selon la NHS, parmi les 36 personnes hospitalisées, 18 sont encore dans un état critique.

15 h 27 : Selon le Guardian, l’un des blessés est un Grec de 35 ans, identifié comme Antonis Filis.

15 h 23 : Selon Europe 1, un second Français, Sébastien, aurait disparu dans l’attaque. Sa petite amie est sans nouvelles de lui depuis les attentats.

15 h 25 : Une cliente du restaurant où travaillait « Alexandre », le Français de 27 ans décédé dans l’attaque a été tuée, rapporte La Manche Libre.

14 h 39 : Le leader de l’opposition, Jeremy Corbyn, appelle à la démission de Theresa May.

14 h 12 : Un appel à témoin a été lancé sur Facebook pour retrouver un Français porté disparu depuis l’attentat de Londres.

« On est en route pour Londres, ma sœur Christine Delcros et son petit ami Xavier Thomas ont été victimes de l’#attentat de #Londres #londonattack sur le #LondonBridge. Ma sœur est grièvement blessée et hospitalisée.

J’en appelle à tous ceux qui auraient des Nouvelles de Xavier Thomas qui est porté disparu… Il ne fait pas partie des 4 Français retrouvés.
On est terriblement inquiets… »

14 h 05 : Le Français tué était serveur dans un restaurant, le Boro Bistro. Il s’appelait Alexandre.

12 h 43 : « Personne ne nous dictera notre façon de vivre », a déclaré le leader du parti travailliste (opposition) Jeremy Corbyn. Les élections législatives sont maintenues, jeudi 8 juin.

11 h 08 : Le London Bridge a rouvert ce matin, et selon plusieurs témoignages, l’ambiance était calme, presquie comme d’habitude dans la capitale britannique, avec davantage de forces de l’ordre déployées en ville.

10 h 11 : Le peuple britannique salue le courage d’un policier qui n’était pas en service, samedi soir. Sur les lieux de l’attentat, il n’a pas hésité quand il a vu les terroristes poignarder les passants ; ce rugbyman a fait ce qu’il savait faire et a plaqué l’un des assaillants au sol. Poignardé à plusieurs reprises, il est hospitalisé, dans un état grave.

9 h 30 : La police « connaît l’identité des tueurs », informe la BBC. Leur noms seront publiés dès que possible, a-t-elle ajouté, indiquant travailler pour savoir si les trois assaillants faisaient partie d’un réseau plus vaste. 

9 h 03 : Cette photo prise samedi soir, dans la panique de l’attentat, alors que les Londoniens fuyaient les terroristes, a fait le tour des réseaux sociaux : on constate que l’un des fuyards n’a pas oublié d’emporter dans sa course… sa pinte de bière. 

« Le mec a droite ne renverse pas une goutte. Dieu bénisse les Britanniques », tweete cet internaute.

8 h 10 : La police britannique annonce que plusieurs personnes ont été arrêtées lundi matin, après deux nouvelles perquisitions.

«Aux alentours de 4 h 15 lundi, les officiers du commandement du contre terrorisme qui enquêtent sur les attaques terroristes de London Bridge ont perquisitionné deux nouvelles adresses, une à Newham et une autre à Barking» (est de Londres), a indiqué la police, ajoutant qu’un «certain nombre de personnes avaient été arrêtées».

7 h 15 : Cet attentat «montre une nouvelle fois que la menace reste extrêmement élevée sur notre continent. Pour y faire face, la mobilisation de nos forces de sécurité est maximale», indique le ministre de l’Intérieur français, Gérard Collomb, dans une interview au Parisien ce lundi.

«Nos services portent une attention spéciale à la détection des signaux faibles, indiquant la radicalisation de tel ou tel individu ou le risque d’un passage à l’acte. Cela est crucial pour prévenir de nouveaux attentats selon le mode opératoire observé à Londres samedi», explique-t-il.

Gérard Collomb signale que la prorogation de l’état d’urgence «pour une durée limitée» doit «permettre d’adopter les mesures législatives qui permettront ensuite d’en sortir. Il s’agit de répondre aux besoins exprimés par les forces de sécurité».

«Notre logique n’est pas de transposer l’état d’urgence dans le droit commun, mais d’être efficace tout en préservant les libertés de nos concitoyens. Dans un monde où la technologie évolue sans cesse, il est normal que les lois évoluent», souligne M. Collomb.

7 h 14 : Sur le front de l’enquête, des perquisitions ont été effectuées à Barking, une banlieue multi-ethnique de l’est de Londres, où la police a arrêté 12 personnes âgées de 19 à 60 ans dimanche, dont une a ensuite été relâchée.

La Tour Eiffel éteinte cette nuit en hommage aux victimes

Photo AFPPhoto AFP

7 heures : Les autorités britanniques continuent leur enquête après l’attentat de samedi soir qui a fait sept morts et des dizaines de blessés au cœur de Londres.

La campagne pour les législatives anticipées de jeudi doit reprendre après une journée de suspension.

Une veillée en hommage aux victimes, organisée par le maire de Londres, aura lieu ce lundi soir à Potters Fields Park, à côté du London Bridge, en présence des représentants de la police, des Transports britanniques, des ambulances et pompiers de Londres et des leaders des différentes communautés religieuses.

Ce que l’on sait lundi

– La police a confirmé dimanche des « actes terroristes » survenus samedi soir à Londres.

– Un van blanc a foncé sur des piétons sur le London Bridge.

– Non loin de là, à Borough Market, des passants ont été poignardés dans la rue et dans les bars par les mêmes auteurs.

– Au moins sept personnes sont mortes, dont un Français de 27 ans originaire de Saint-Malo.

– Trois assaillants ont été abattus, ils portaient des ceintures explosives factices. Cinquante balles ont été tirées par la police.

– 36 personnes sont encore hospitalisées, dont 21 se trouvent dans un état grave.

– Sept Français font partie des blessés. Quatre d’entre eux sont dans un état grave. Un Français est porté disparu.

– Douze personnes ont été arrêtées à Barking dans l’est de Londres dimanche. Parmi elles se trouvent sept femmes et cinq hommes.

– Daech a revendiqué l’attaque.

Source link