Un homme de 26 ans né aux Emirats arabes unis a été arrêté ce vendredi après une attaque au couteau dans un supermarché de Hambourg, dans le nord de l’Allemagne. La police nationale cherche toujours ce vendredi soir à déterminer sa nationalité actuelle.

Le maire de Hambourg a dénoncé dans la soirée un « attentat odieux ». «Ce qui me rend encore plus en colère est que l’auteur est manifestement quelqu’un qui cherchait refuge en Allemagne et qui a détourné sa haine contre nous», a ajouté Olaf Scholz.

L’attaque, qui s’est produite dans le quartier de Barmbek, a fait un mort et au moins six blessés, précise l’agence de presse allemande DPA.

La police a reçu de nombreux appels peu après 15 heures, faisant état d’un homme ayant couru dans un supermarché Edeka, avant de se mettre à poignarder des clients, selon le tabloïd Bild (en allemand).

Le suspect a été interpellé une trentaine de minutes plus tard, non loin du lieu de l’attaque. Il a d’abord été rattrapé par des passants qui lui ont lancé des chaises, selon les témoins. 

Le tabloïd allemand publie notamment une photo de cet homme, assis dans une voiture, entravé, la tête dissimulée sous un sac blanc couvert de sang.

Sur Twitter, la police hambourgeoise a précisé que les motivations de l’assaillant n’était pas connues mais qu’il ne s’agissait pas d’un braquage. L’homme a bien agi seul, a-t-elle confirmé. Un important dispositif de sécurité a été déployé.

Des témoins interrogés par le tabloïd Bild affirment que le suspect a crié « Allahou Akbar » (« Dieu est grand ») avant d’attaquer les passants à l’arme blanche.

Selon le quotidien berlinois Tagesspiegel, citant des sources proches des services de sécurité, l’agresseur était connu de la police pour son fanatisme religieux et il était arrivé dans le pays comme réfugié. Il vivait de petits boulots à Hambourg, affirme le journal. Une version confirmée ce samedi par Andy Grote.

Le maire de Hambourg a qualifié vendredi soir l’attaque au couteau dans sa ville qui a fait un mort et six blessés d’« attentat », commis par un demandeur d’asile ayant agi par « haine » de l’Allemagne. « Je suis scandalisé par l’attentat odieux qui a causé la mort d’au moins un habitant de Hambourg », a indiqué Olaf Scholz dans un communiqué. « Ce qui me rend encore plus en colère est que l’auteur est manifestement quelqu’un qui cherchait refuge en Allemagne et qui a détourné sa haine contre nous », a-t-il ajouté.

Source link