Une explosion a eu lieu lundi soir au Royaume-Uni, à la Manchester Arena, à l’issue du concert de l’artiste américaine Ariana Grande.

La police de Manchester a annoncé avoir été appelée juste après 22h33 heure locale (23h33 en France) suite à des informations faisant état d’une explosion dans la plus grande salle de concerts de la ville, la Manchester Arena, d’une capacité d’environ 20.000 personnes.
Un communiqué de la police des transports mentionne une explosion dans le foyer de la salle de concerts. Ce foyer est un espace public qui relie la salle à la gare toute proche de Victoria où passent trains et métros.
Des images qui circulent sur les réseaux sociaux montrent des scènes de panique à l’intérieur de la salle de concerts.

Selon les dernières informations communiquées par la police, il est d’au moins 19 morts et une cinquantaine de blessés.

S’agit-il d’une attaque terroriste ?

Les autorités, qui restent prudentes à ce stade, confirment néanmoins que le drame est « considéré comme un incident terroriste, jusqu’à preuve du contraire ».

Le secrétaire d’Etat britannique à la sécurité, Ben Wallace, a lui parlé d’une « attaque », tandis que la Première ministre Theresa May condamnait « l’attaque terroriste épouvantable ».

Cette possible attaque n’a, à l’heure actuelle, pas été revendiquée.

 Mise à jour à 8h15 le 23 mai 
Le bilan de l’explosion à Manchester est passé à 22 morts dont des enfants, a indiqué Ian Hopkins, le chef de la police de la ville. L’attaque a été commise par un homme seul. L’enquête avance très rapidement.
L’agresseur avait un engin explosif improvisé sur lui », précise Ian Hopkins. L’assaillant est mort sur le coup.
Commentaire Facebook