À en croire Pyongyang, la situation sur la péninsule est au bord d’une guerre nucléaire, communique Reuters se référant à l’agence nord-coréenne officielle KCNA.

« Cette provocation militaire imprudente pousse la situation sur la péninsule coréenne au bord d’une guerre nucléaire », indique une déclaration de KCNA.

Précédemment, les États-Unis annonçaient que deux bombardiers B-1B Lancer avaient décollé de la base de Guam dans le cadre de manœuvres conjointes avec la Corée du Sud. Séoul a expliqué que les manœuvres visaient à « contenir les provocations » du Nord.

En Corée du Nord l’exercice est considéré comme un entraînement de « largage d’une bombe nucléaire » sur des ouvrages clés du pays.

La veille, Pyongyang a annoncé « l’accélération des mesures visant à accroître les forces de dissuasion nucléaire » face aux manœuvres américano-sud-coréennes et l’envoi d’un groupe aéronaval américain dans la région de la péninsule coréenne. 

Samedi la Corée du Nord a raté un nouveau test de missile balistique.

 

Source link