Virées à Deschaseaux, vidéos d’Ali, fasciné par Platini… Le nouveau Premier ministre Edouard Philippe est fan de sport

0
26

 

Si le président de la République Emmanuel Macron se dit supporter de l’OM, son nouveau Premier ministre Edouard Philippe, désigné ce lundi, se revendique fan du Havre Athletic Club.

Pas une grande surprise pour celui qui est député-maire LR du Havre. Mais ce juppéiste de 46 ans se pose en passionné de sport, lui qui pratique la boxe et participait aux matchs de l’équipe de football de l’Assemblée nationale.

Il rêvait d’être joueur de foot

Dans une interview à France Bleu Normandie datant d’avril 2016, Edouard Philippe évoquait ces rencontres annuelles organisées entre les parlementaires et le Variétés Clubs de France. « J’espère ne pas avoir été ridicule mais c’est difficile de tenir une mi-temps en face d’anciens joueurs professionnels, je ne faisais pas le malin », avouait-il, avant d’indiquer ses souvenirs d’enfance.

« Comme beaucoup de petits garçons, je me rêvais joueur de foot professionnel. Je rêvais d’être milieu de terrain parce que j’étais un grand fan de Platini. J’aimais également Giresse, Tigana et le jeu aéré de l’équipe de France de l’époque.

Je n’étais pas assez rapide pour jouer attaquant, pas assez physique pour être défenseur, mais milieu de terrain, un poste où on court beaucoup et où on organise le jeu, ça me plaisait bien », détaillait-il au micro de la radio normande.

« J’ai toujours aimé le foot. J’aurais adoré avoir le talent pour faire carrière, ce qui n’étais pas le cas. J’ai pratiqué avec mes potes, en club puis maintenant avec mes enfants. Mon père détestait le foot mais je me rendais au stade Jules Deschaseaux avec mon grand-père à l’âge de 10-11 ans », se souvenait un Edouard Philippe qui a également évoqué des virées à Grimonprez-Jooris.

Les vertus de la boxe

Si le nouveau Premier ministre a un temps pratiqué la course à pied et la natation, c’est la boxe qu’il préfère ces dernières années. « C’est un sport utile dans mon métier, qui me permet de me maîtriser », disait-il. Avant de préciser: « Je fais trois heures de boxe par semaine, le matin à sept heures. J’ai commencé tard, à 44 ans, mais j’apprends beaucoup. Je suis très assidu et je prends un plaisir que je n’imaginais pas, c’est vraiment extraordinaire ».

Sans surprise, Edouard Philippe boxe dans un cadre loisir. « Je ne peux pas faire de compétition. D’abord, je n’ai pas le niveau et en plus, ce serait curieux si j’arrivais à la mairie avec un nez cassé et un oeil au beurre noir. Mais je prends des coups et j’en donne. J’en prends plus que j’en donne d’ailleurs, surtout avec mon entraîneur », confiait-il.

Fasciné par Ali et Platini

Au moment de parler de ses héros sportifs, toujours en avril 2016, il mentionnait Mohamed Ali. « Je regarde les combats de Mohamed Ali sur mon iPhone.

Sugar Ray Leonard est également fascinant mais Mohamed Ali a cette légèreté… Il évite les coups, il feinte, c’est un spectacle de le voir boxer, c’est incroyable ce qu’il arrive à faire », déclarait Edouard Philippe, qui revient au football et cite Platini et Zidane dans son panthéon personnel.

« J’ai vu Michel Platini perdre la demi-finale de la Coupe du monde 82 contre l’Allemagne, il m’a fait rêver lorsqu’il a gagné l’Euro 84 et j’ai toujours eu une fascination inouïe pour lui. Pareil pour Zidane qui m’a, lui, fait rêver par l’élégance de son jeu, je sais que ce n’est pas très original », reconnaissait-il.
Source link