Les réseaux sociaux sont en émoi depuis quelques jours, suite à la publication de la vidéo d’un chien parcourant les rues d’une ville, habillé comme un enfant. Si dans un premier temps, beaucoup ont trouvé le petit animal tout à fait mignon, d’autres rappellent que ce genre de spectacle a pour prix la souffrance animale.

Les amateurs d’anthropomorphisme n’auraient pas rêvé mieux : habillé de haut en bas comme une écolière chinoise, chaussures et sac à dos compris, le petit chien sillonne joyeusement les rues de Shanghaï, provoquant étonnement et hilarité là où il passe. Mais le 23 mai, le média digital The Dodo, qui s’intéresse aux animaux et à leur bien-être, a réalisé un montage, en reprenant des éléments de la vidéo du chien avec d’autres images montrant des chiens maltraités par leurs maîtres et forcés à rester debout. Le message est explicite : si ce chien est aussi mignon quand il marche sur deux pattes, c’est parce qu’il a été battu pour ça.

Selon l’International Business Times, le chien qu’on voit gambader dans la vidéo s’appelle Dou Dou et vit à Shanghaï. Toutefois, son maître récuse toute accusation de maltraitance et affirme que son animal, aujourd’hui âgé de deux ans, s’amusait à marcher ainsi depuis qu’il était un chiot. Son maître se serait alors juste contenté de lui acheter une centaine de tenues d’enfants et de le filmer.

Pour Carine Belleville, éleveuse française de chiens, si cette position est clairement « contre-nature », on ne peut pas en déduire systématiquement qu’il y a eu violence à l’encontre de ce chien en particulier : « Ce type d’exercice pourrait très bien être appris de manière respectueuse et ludique pour le chien, avec une friandise ou un jouet, et sans recours à la violence. » Elle n’hésite toutefois pas à condamner ce genre de pratique qu’elle juge ridicule, abstraction faite de la méthode utilisée :

Un chien n’est pas une poupée qu’on habille pour faire rire les gens. C’est un être vivant à part entière, avec ses propres besoins et ses propres émotions. Il est clair qu’ici, l’objectif de la personne est juste d’attirer l’attention des passants ou des internautes, de les faire rire, c’est pour amuser la galerie.

Car cette tentative de « buzz » n’est pas sans conséquence sur la santé physique du chien, comme le rappelle Anne-Claire Chauvancy, porte-parole de la Fondation Assistance aux animaux :

Faire marcher un chien sur ses deux pattes arrière ne peut que nuire à ses articulations. Cela aura fatalement des conséquences sur ses genoux, son bassin, ses chevilles et ses tendons. Puisqu’il va solliciter de manière permanente ses pattes arrière au détriment de ses pattes avant, les muscles des pattes arrière vont se développer de manière plus importante, ce qui conduira à un déséquilibre dans sa morphologie. De plus, avoir tout le poids de son corps sur ses pattes arrière conduira à l’apparition d’inflammations et de douleurs qui, à terme, se traduiront par des déchirures musculaires. Sans parler des problèmes d’arthrose qu’il risque de développer dans les années à venir.

Source link