Dans un tweet, le président américain Donald Trump a appelé le dictateur nord-coréen Kim Jong-un «Rocket Man».

Quand il a écrit «Rocket Man», Elton John n’aurait certainement jamais pensé que ce terme serait appliqué à un dictateur. Et pourtant… Ce dimanche, le président américain Donald Trump a utilisé ces deux mots, qui signifient «l’homme-fusée» en français, pour vraisemblablement désigner Kim Jong-un. «J’ai parlé avec le président sud-coréen Moon hier soir. Je lui ai demandé comme allait Rocket Man. Des gens font la queue pour se fournir en essence en Corée du Nord. Dommage!»

 

 

Du côté sud-coréen, le porte-parole du président Park Soo-hyun avait livrée une version plus édulcorée de la conversation entre les deux dirigeants : «Ils se sont mis d’accord pour renforcer leur coopération, ont appelé à des sanctions plus fortes et plus pragmatiques pour que la Corée du Nord comprenne que ses actions provocatrices ne mèneront qu’à encore plus d’isolement sur le plan diplomatique et plus de pression économique.» Donald Trump avait en effet assuré vendredi, devant les soldats de la base militaire d’Andrews, que «le régime nord-coréen a une nouvelle fois montré son mépris pour ses voisins et la communauté internationale» avec les nouveaux tirs de missile, malgré des menaces de sanctions de la part des Nations unies. L’escalade des mots entre les Etats-Unis et la Corée du Nord ne diminuent pas, puisque Donald Trump avait déjà promis «le feu et la fureur».

Dans un autre tweet, Donald Trump a écrit : «D’importants entretiens et appels prévus aujourd’hui. L’armée et l’économie se renforcent chaque jour, et nos ennemis le savent.» Il a également partagé deux de ses propres messages rédigés vendredi, après l’attentat de Londres, et qui avaient provoqué la colère de la Première ministre britannique Theresa May

 

 

Le swing contre Hillary Clinton

Mais «Rocket Man» n’est pas le seul tweet de Donald Trump qui a attiré l’attention ce dimanche. Il a aussi partagé un GIF le montrant en train de jouer au golf et d’envoyer une balle qui fait trébucher Hillary Clinton. «Le swing exceptionnel de Donald Trump #HillaryLaMalhonnête», peut-on lire en légende de ce message posté par un admirateur du président américain et déjà retweeté plus de 2000 fois.

 

 

Le président américain a également partagé d’autres contenus le mettant en valeur, comme des mots d’encouragement ou encore ce dessin le montrant tirant à bout de bras l’économie américaine: 

 

 

Il a également relayé un article sur le don d’un million de dollars qu’il a fait à des associations venant en aide aux rescapés de l’ouragan Harvey, puis un contenu de Bloomberg estimant le prix du compte Twitter de Donald Trump à deux milliards de dollars pour le site de micro-blogging. «Il n’y a pas de meilleure publicité gratuite au monde que le président des Etats-Unis», a assuré l’analyste James Cakmak. Depuis l’ouverture de @realDonaldTrump, le milliardaire a tweeté plus de 35 000 fois et compte 38,5 millions d’abonnés. 

 

Source link

Laisser un commentaire