Dans la Somme, un lion attaque le dompteur : un cirque évacué

0
80

 

Ce dimanche, de gros moyens ont été déployés sur le parking du Bricomarché à Doullens (Somme), dans les Hauts-de-France, après qu’un lion,âgé de 6 ans, a sauté sur le dompteur qui présentait un numéro avec lui, sous le chapiteau du Buffalo Circus, selon Le Courrier Picard.

C’était le dernier « tour » avant les applaudissements, le dompteur fait sortir son lion de la scène en le faisant passer entre ses jambes.

C’est pourtant là que le drame va se jouer. Au lieu de regagner docilement sa cage, le fauve se précipite sur le malheureux dompteur, l’attrapant dans sa gueule et le griffant avec rage.

 L’homme, âgé de moins de 40 ans , est dans un état jugé « très grave ». Il a été héliporté vers l’hôpital.

Une centaine de personnes, qui assistaient à la représentation, ont été évacuées.

D’après le personnel du cirque , le dompteur était respectueux envers ses bêtes et œuvrait avec professionnalisme. « Il en prend un grand soin. Ce matin encore il avait changé la sciure pour qu’ils aient une litière propre. Mais en ce moment, c’est la saison des amours, ils sont énervés »

La troupe du Buffalo Circus était installée depuis fin avril dans la commune. Devant le succès rencontré par ses représentations, le cirque avait décidé de rester une semaine de plus.

Le cirque a d’ores et déjà annoncé que le lion agressif sera euthanasié!! Devenu agressif et dangereux, il ne peut plus être utilisé pour des spectacles de domptage.

Le cirque n’a cependant pas indiqué ce qu’il adviendrait du deuxième lion du spectacle, qui lui avait regagné sa cage juste avant le drame.

Mise à jour du 16 mai 2017 :

L‘hélicoptère a emmené le dompteur gravement atteint vers l’hôpital d’Amiens sud, un médecin du Smur et le directeur du cirque lui-même ont donc dû réconforter quelques spectateurs traumatisés.

« On a ensuite passé la nuit à l’hôpital d’Amiens où mon fils a été opéré pendant cinq heures. Pour l’instant, il est sorti d’affaire et est actuellement en réanimation où il se réveille », confiait lundi en fin de matinée Louisa Loberot.

Ce lundi 8 MAI , jour férié, dans cette affaire dont s’est saisie le procureur d’Amiens, la famille Loberot n’avait, en effet, pas eu de commandement d’euthanasier le fauve comme cela pourrait être le cas.Le lion sera placé dans un zoo probablement.

Un lion auquel personne n’en voulait. « Ça reste une bête sauvage et ce sont les dangers du métier », entendait-on.

Source link