Considérée comme un exemple de la femme musulmane, Azadeh Namdari est au coeur d’un scandale pour être apparue sans voile en train de boire une bière. Un exemple qui illustre la double vie des Iraniens.

Azadeh Namdari n’est pas seulement l’une des présentatrices les plus connues
de son pays. Elle est considérée par les autorités iraniennes comme un exemple de femme musulmane parfaite pour avoir notamment défendu le port du voile intégral qu’elle déclare porter fièrement.

Depuis le 23 juillet, cette image parfaite est quelque peu écornée en raison de la diffusion sur la messagerie sécurisée Telegram d’une vidéo et de photos la montrant en Suisse, avec son mari et sa fille. Elle y apparaît sans voile, en train de boire une bière: deux choses interdites dans son pays, où une femme ne peut apparaître sans voile en public, la consommation d’alcool étant prohibée.

ویدئویی که از خانم آزاده نامداری در سوییس گرفته شده

به تازگی تصاویری از خانم آزاده نامداری مجری مشهور ایرانی در شبکه‌های اجتماعی به شکل گسترده‌ای منتشر شده است که ایشان بدون حجاب در مکانی عمومی حضور دارند.

Hypocrisie
Beaucoup d’internautes iraniens ont dénoncé ce comportement éloigné des prises de position publiques de la star. « La police morale nous frappe et nous insulte, mais boire de la bière et se balader sans hijab en Suisse lui vaut « les honneurs » car elle porte le tchador! » s’offusque cette internaute sur Twitter.

« (Cette polémique) n’a rien à voir avec le fait que Azadeh Namdari porte un voile ou pas, c’est surtout qu’elle invite des gens à faire quelque chose en quoi elle même ne croit pas » s’indigne une autre.

shadi on Twitter

گشت ارشاد و كتك و تحقير و القاب گاو و كفتار مال ما ابجوخوري و كشف حجاب در سوسيس و در عين حال افتخار به چادر مال شما!#آزاده_نامداری

SiSiL on Twitter

بحث این نیست که چرا #آزاده_نامداری حجاب نداره بحث این که حق نداری مردم ُ به چیزی ترغیب کنی که خودت رعایت نمیکنی و بهش اعتقاد نداری

Double vie
Contactée par France 24, Asieh Amini, activiste iranienne spécialiste du droit des femmes établie en Norvège, explique l’habituelle double vie menée par les Iraniens.

« Porter le hidjab ou ne pas boire d’alcool n’est pas un choix en Iran: c’est une obligation selon la loi, et c’est un aspect très symbolique montrant comment la politique contrôle la vie quotidienne dans l’espace public », la sanction pour une consommation d’alcool en public pouvant aller jusqu’à 72 coups de fouets explique France 24.

« C’est pour cela que, très souvent, les Iraniens ont deux vies parallèles: une vie publique qui respecte la loi, et une autre vie plus privée où ils se comportent comme ils sont vraiment. Ce qu’on voit dans ces images, c’est une réalité de ces deux mondes parallèles. »

« Ce qui choque vraiment les Iraniens dans le cas de cette journaliste, c’est qu’elle a donné des leçons à tout le monde sur la vie qu’il faut mener, sans se les appliquer à elle-même. Azade Namdari est un moyen pour les autorités iraniennes de promouvoir le hijab et le style de vie islamique le plus strict possible. En s’affichant ainsi, elle prouve qu’elle a menti. »

Bannissements
L’interlocutrice de France 24 précise qu’il ne s’agit pas d’une première. De nombreuses célébrités ont déjà été photographiées dans des situations similaires, certaines ayant été bannies du pays. Les autorités iraniennes sont généralement très sévères envers celles qui ne respectent pas les codes de la République islamique en dehors du territoire. En mars 2017 par exemple, certaines des joueuses de l’équipe iranienne de billard féminin ont été interdites de jouer pendant un an, suite à un comportement « non-islamique » lors d’un tournoi en Chine, sans plus de précision.

De son côté, Azadeh Namdari a partagé une vidéo dans laquelle elle explique que ces instants ont été capturés lors d’un moment privé, en famille, et que son voile venait de tomber de sa tête. Si elle n’a pas dit un mot sur la bière, elle a réclamé le respect de sa vie privée. En attendant une sentence qui risque sans doute de tomber.



© Farhoo.

Une présentatrice vedette de la télévision iranienne, connue pour ses prises de position conservatrices a été filmée et photographiée à son insu en Suisse. Grande défenseuse du voile intégral, on la voit à découvert, une bière à la main. Un comportement jugé d’hypocrite qui fait grand bruit en Iran, pù de nombreux citoyens mènent une doube vie.

Source link