INFOGRAPHIE – Les premiers mois du mandat de Donald Trump à la Maison-Blanche sont obscurcis par les soupçons de collusion entre des membres de son équipe de campagne et la Russie.

L’affaire empoisonne le début de mandat de Donald Trump. Depuis plusieurs mois, le président américain est confronté à une série de révélations concernant une possible collusion entre des membres de son équipe de campagne et des responsables russes sur fond d’accusations d’ingérence de Moscou dans le processus électoral américain.

Les auditions s’enchaînent devant le Congrès. Après l’ex-patron du FBI James Comey et le ministre de la Justice, Jeff Sessions, c’est au tour du gendre du président, Jared Kushner, de témoigner ce lundi sur cette fameuse «affaire russe» devant la commission du Renseignement du Sénat. Mardi, les membres de la commission du Renseignement de la Chambre des représentants seront chargés de l’interroger. Le fils aîné du président, Donald Jr., et Paul Manafort, son ex-directeur de campagne, sont en négociation avec la commission de la Justice du Sénat pour donner leurs versions des faits aux élus.

Depuis mai, en parallèle des investigations lancées par le Congrès, une équipe d’enquêteurs dirigée par le procureur et ancien directeur du FBI Robert Mueller tente de déterminer s’il existe des liens entre l’ingérence présumée de la Russie dans les élections américaines de 2016 et d’anciens responsables de la campagne de Donald Trump, les membres de sa famille et peut-être le président lui-même. Retour sur cette affaire aux multiples rebondissements.

Source link