Après quelques voyages à l’international qui ont fait les manchettes, il ne fait plus de doute qu’à la première rencontre, Donald Trump est un homme plutôt intimidant.

Or, la première dame du Japon, Akie Abe, aurait trouvé une façon assez ingénieuse de ne pas avoir affaire au président américain, lors du sommet du G20 qui se tenait en Allemagne il y a quelques semaines. 

Dans un entretien avec Maggie Haberman, une journaliste à la Maison-Blanche pour le magazine Times, M. Trump a avoué qu’il croyait que Akie Abe ne parlait pas du tout anglais.

«J’étais assis à côté de Mme Abe, qui est une femme extraordinaire, mais elle ne parlait pas anglais […] Elle ne savait même pas dire bonjour», a-t-il dit à la journaliste.

Dans un souper qui aurait duré près de deux heures, la première dame du Japon n’aurait pas prononcé un seul mot, selon ce que rapporte The Independent.

On ne sait toutefois pas si Akie Abe a fait exprès pour que le président américain pense qu’elle ne parle pas l’anglais.

Comme on peut l’entendre sur cette vidéo enregistrée en 2014 à l’occasion d’une conférence sur l’environnement, il ne fait aucun doute que la première dame du Japon maitrise l’anglais.


Source link