Poutou , un candidat au présidentiel 2017, délire complètement après l’attentat des Champs-Elysées !

0
33

Philippe Poutou,qui est un militant d’extrême gauche et candidat à la présidentielle de 2017, a eu des propos complètement fous après l’attentat des Champs-Elysées .  

Voici ses dires :  » Si les policiers n’étaient pas armés, ils n’auraient peut-être pas été visés » ! 

Dans cet attentat revendiqué par l’état Islamique , un policier de 37 ans a été abattu froidement par un assaillant plus 3 blessés dont deux autres policiers . Et ce Mr Poutou n’a rien de mieux à dire que cette phrase complètement dingue . 

Dans cette vidéo, on peut remarquer son manque d’assurance lors de la question pourtant bien claire de la journaliste . 

Si les policiers ne seraient pas armés , c’est pas 1 mort et 3 blessés qu’on aurait eu mais peut un chiffre multiplié par 10 ! 

Dans tous les cas , cette sortie médiatique n’a pas été bénéfique pour ce candidat.Il a soulevé une polémique sur les réseaux sociaux qui a dégradé son image à 3 jours du premier tour des présidentielles .

A sa sortie des studios , il aurait été même apostrophé par des policiers  en uniforme qui l’ont pris à partie. «On a besoin de nos armes, enculé, ordure!», auraient lancé les fonctionnaires de police à la vue du candidat.

Invité de France 2 ce vendredi 21 avril 2017 , il a maintenu sa proposition de désarmer la police de proximité.

«C’est vrai que c’est très controversé, et dans ces situations-là ça devient très difficile d’en discuter. Mais nous, on parle de la répression dans les manifestations du mouvement social», a-t-il insisté.

Soulignant que son propos concerne «une police de proximité qui quadrille les quartiers populaires», Philippe Poutou a concédé que la police antiterroriste, elle, pouvait être armée. «