Au Koweït, les pigeons ont une vie bien plus trépidante que vous ne pourriez l’imaginer. Au-delà des promenades sur les lieux touristiques à la recherche de nourriture, ils s’improvisent dans le trafic de drogues.

C’est ce qu’a découvert la police locale, en attrapant un pigeon venu d’Irak, qui transportait 178 pilules d’ecstasy dans un petit sac à dos.

Après enquête, il s’est avéré que les oiseaux parcouraient en moyenne 160 kilomètres entre les deux pays pour transmettre des messages et de la drogue plus d’une fois par jour.

Faites donc attention quand vous croisez un pigeon, il pourrait cacher bien des choses…

Source link