Lors d’un récent sondage, un conducteur sur deux avouait son appréhension à l’approche d’un passage clouté. 74 % des personnes interrogées avaient ainsi peur de voir s’engager quelqu’un devant eux. Dans le même temps, 56 % des piétons disaient éprouver régulièrement une crainte au moment de traverser. Le cas du passage piéton mérite donc toute l’attention. En Islande, on a travaillé le sujet et on a trouvé une solution. Qui plus est artistique.

Ici pas de répression, de discours martial, de susceptibilités mal placées ou de débauches de technologie. Mais tout simplement du bon sens, du pragmatisme et un soupçon de transversalité puisque le « street art » se voit utilisé comme une démarche pour le bien commun. Cela se passe en Islande qui garde l’esprit ouvert sur la sécurité routière.

Ainsi, pour faire ralentir les automobilistes, une ville islandaise vient de mettre en place des passages pétons en 3D. Le passage piéton goûte ici à la technique du trompe-l’œil qui le fait apparaître en relief. Une illusion optique dont se félicite la ville d’Ísafjörðu.

En arrivant à proximité, les automobilistes ont le sentiment qu’ils vont être obligés de franchir plusieurs blocs de bétons en sustentation. De quoi lever le pied. Et ça marche, comme le piéton qui traverse avec moins d’appréhension.

On rappellera cependant que cette idée avait déjà fait ses preuves en Inde. Quatre passages piétons de ce type ont été réalisés dans la ville d’Ahmedabad. Dans ce pays où la mortalité routière est un véritable fléau, avec plus de 100 000 morts par an, aucun accident n’avait été ensuite à déplorer dans les six mois qui ont suivi cette initiative.

Source link

Laisser un commentaire