L’insolite au Japon: Top 10 des aliments atypiques au Japon

0
12

 

« 5 fruits et légumes par jour », on a sélectionné pour vous les fruits & légumes les plus insolites du Japon. De quoi révolutionner vos desserts et égayer vos salades. Tantôt appétissants, tantôt pas très attirants, ils ont au moins le mérite d’être dépaysants ! Vous serez bientôt incollable sur ces aliments.

Les japonais ont une approche des fruits différente de la plupart des cultures. Les melons par exemple, sont donnés en guise d’offrandes et certains fruits sont cultivés tels des produits de luxes.

Hatsukoi no Kaori Ichigo

C’est l’une des toutes dernières variétés de fraises japonaises. Littéralement « arôme du premier amour », c’est vraisemblablement la fraise la plus chère du monde. La forme et le goût sont similaires aux variétés ordinaires de fraises, excepté la chaire qui est d’un pur blanc.

Hyuganatsu

Hyuganatsu est un agrume dont le fruit survit à l’hiver et mûrit en Avril. C’est sous la période d’Edo que le hyuganatsu a été découvert, par hasard dans un jardin de la préfecture de Miyazaki. L’appellation Hyuganatsu vient de Hyuga (日向国), nom historique de Miyazaki, et de natsu (夏) signifiant été. Aujourd’hui le bruit court que ce fruit proviendrait de l’hybridation entre le pomélo et le yuzu. 

Pastèque carré

Un rapport dévoile que certains russes sont près à payer 800 dollars pour manger les fameuses pastèques carrées japonaises. Cela représente 300 fois le prix d’une pastèque. La pastèque est un fruit d’été populaire au Japon. Pourquoi une telle forme ? Tout simplement car c’est plus facilement transportable. La deuxième raison provient de l’évident manque de place au japon, le design de la pastèque convient parfaitement au petit réfrigérateurs.

Akebi

Ce fruit est allongé et de couleur pourpre-violacé, et peut mesurer jusqu’à 10 cm de long. Il est très doux et laisse une sensation en bouche très spéciale. Même l’écorce extérieure du fruit est comestible. Plus précisément il y a beaucoup de gens qui le fritent et le mangent. La coque, par opposition au fruit, a un goût légèrement amer. L’Akebi provient de l’arbuste L’Akebia quinata. Nous pouvons également le rencontrer avec le nom de «plante de chocolat grimpante» ou même «Akebia quinata cinq feuilles». Lorsque le fruit est mûr, il s’ouvre en se révélant ses graines irrégulièrement placées qui ont une couleur brune foncée.

Nashi

À l’instar des gojis ou de l’açai, on le considère comme un super fruit, c’est-à-dire un fruit aux qualités nutritionnelles exceptionnelles. Le nashi a l’aspect d’une pomme mais son goût s’apparente à celui de la poire. D’ailleurs, « nashi » signifie poire en japonais. En France on l’appelle aussi pomme-poire, poire japonaise, poire cristal ou encore poire des sables. Il est possible de le trouver chez le primeur, plutôt au moment de la rentrée scolaire (Ce fruit est disponible en France depuis les années 1980). Il est préférable de laver le nashi et de le déguster avec la peau, qui lui donne ce petit goût si particulier.

Les légumes cultivés et utilisés en cuisine depuis des siècles au Japon sont variés et forts nombreux.

Daikonダイコン (大根)

Parfois appelé radis japonais ou radis chinois, voire radis coréen, c’est le daikonIl est très différent des petits radis blancs et roses que nous connaissons bien, ainsi que du radis noir. Saveur raffinée et texture croquante et juteuse, il peut être mariné, mangé cru ou frit. A l’achat, ils doivent être bien blancs, sans aucune tâche ni meurtrissure. Ils se conservent environ une semaine dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Pour l’anecdote, aokubi-daikon ou daikon-kun est le nom d’un personnage de manga en forme de daikon avec une tête verte, de petites jambes et bras. Il est très connue au Japon, il existe beaucoup de produits dérivés, peluches, figurines, icônes Line ect…

Shiso

Au Japon, la plante est extrêmement précieuse, presque sacrée : usage alimentaire et aromatique, médicinal (antiallergique, contre l’asthme, la toux…) et ornemental, elle est dans tous les jardins. Le shiso pourpre servait comme colorant alimentaire. L’arôme des feuilles est entre l’anis et la mélisse avec une pointe de cannelle mais une autre variété, plus poivrée, se rapproche plus de la menthe et du basilic. Elles s’utilisent crues pour parfumer salades et crudités, ou cuites pour agrémenter un poisson ou réhausser le goût d’un plat de riz ou de légumes. On en extrait également une huile riche en oméga 3.

Gombo (Okura)

Le gombo est un légume originaire d’Afrique. On le mangeait déjà avant av. J.C. en Égypte, et puis il a été importé en Europe au cours du 12ème siècle.
Il a déjà été importé au Japon à l’ère Edo (1603-1868), mais il n’est devenu très populaire que depuis une trentaine d’années. Au Japon, le gombo est utlisé dans les salades, tempura … C’est un légume très gluant et riche en vitamines A, B1, B2, C, en Kalium et en Calcium. La fibre alimentaire (la Pectine) qui lui donne sa texture gluante est très efficace contre le cholestérol.

Goya

Le Goya est un légume de la même famille que la courge et emblématique du régime Okinawa.La texture est très étrange, et le goût l’est encore plus… Un seul mot vous viendra en bouche une fois que vous aurez goûté le Goya : amer. La peau du Goya est en effet très amère, et c’est la seule partie que l’on mange, puisqu’on le vide et on le découpe en fines tranches.

Renkon 

Au Japon, le renkon (racines de Lotus) est considéré comme un légume qui portant bonheur, car il a des trous par lesquels on dit pouvoir voir le futur. On peut distinguer deux sortes de renkon ; nihon-renkon (le renkon japonais) et chûgoku-renkon (le renkon chinois). nihon-renkon : Il est long et fin. Lorsque on le coupe, on peut y voir des filaments. Son goût est plus fort que le renkon chinois, et est assez difficile à cultiver.
chûgoku-renkon : Il est gros et rond. Sa facilité à le cultiver l’a rendu populaire au Japon. Pour ôter son âcreté et maintenir sa couleur blanche, on le trempe dans de l’eau additionnée de 2% de vinaigre après de l’avoir pelé ou coupé.

Source link