Un jeune Australien qui se baignait dans l’océan est sorti de l’eau les pieds et les chevilles en sang.

Qu’est-il arrivé à Sam Kanizay samedi 7 août dernier ?

L’agression dont a été victime cet Australien alors qu’il prenait tranquillement un bain de mer à Brighton dans la banlieue de Melbourne (Australie) a fait le buzz sur les réseaux sociaux. Pour cause, l’homme est ressorti de l’eau les pieds et chevilles recouverts de sang après être resté immobile dans l’eau une demi-heure.

La blessure saignant sans discontinuer, la victime s’est mise à penser avec ses parents qu’il s’agissait d’une agression de poux de mer. Celui-ci revient sur son calvaire : « Je suis sorti de l’eau et j’ai vu ce que je pensais être du sable sur mes jambes. Je me suis secoué. Et le temps que je marche une vingtaine de mètres pour mettre mes tongs, j’ai regardé vers le bas et j’ai constaté que j’avais du sang partout sur mes cheville », raconte Sam, repris par L’EXPRESS.

Des amphipodes affamés ?

Emmené à l’hôpital, les blessures de l’adolescent ont suscité la curiosité des médecins sans pouvoir parvenir à déterminer l’identité exacte des coupables de cette blessure impressionnante.

Face au désarroi des experts, le père du jeune homme est revenu sur les lieux de l’accident, et a délibérément plongé un filet dans l’eau contenant des morceaux de viande. Il a récolté un échantillon des crustacés marins qui auraient attaqué les pieds de son fils. Ceux-ci se sont rués sur les petits morceaux de viande.

Selon Jeff Weir, expert au centre de recherche scientifique Dolphin Research Institute, ces blessures pourraient avoir été causées par des amphipodes (crustacés semblables à de petites crevettes) habituellement amateurs de matière végétale ou animale en décomposition. « Ils ne sont pas là pour nous manger, mais il peut arriver qu’ils essaient de se servir un peu, comme les moustiques, les sangsues ou d’autres espèces présentes dans la nature », précise-t-il à l’AFP.

 

Source link