Ça se passe dans le Morbihan. L’individu, qui devait près de 500 € à trois personnes dont un mineur, pour consommation de stupéfiants, a proposé à ses créanciers de simuler son propre rapt et soutirer ainsi de l’argent à des connaissances résidant à Ploërmel, dans le Morbihan, relate Ouest-France.

Le quatuor ainsi formé décide de se rendre, début août, à Ploërmel.

Le faux kidnappé y a ses habitudes: des copains et une petite amie. Une arme à la main, les malfaiteurs débarquent chez les jeunes installés en colocation. Ils leur réclament ces 500 € en échange de la liberté du faux kidnappé.

Le pot aux roses

Mais le plan mis à exécution ne se passe pas comme prévu. Personne n’a de quoi payer. Les trois hommes se consolent en volant deux motos et une télévision. Ils repartent en Loire-Atlantique avec le faux kidnappé.

Les vraies victimes n’en restent pas là. Elles appellent les gendarmes pour ce vol à main armé avec enlèvement. De son côté, le jeune endetté contacte la gendarmerie de Loire-Atlantique pour annoncer qu’il a pu se soustraire à ses ravisseurs.

Lors de l’enquête, le pot aux roses est découvert. Le quatuor est interpellé dix jours plus tard dans le petit village de Loire-Atlantique. « Les armes utilisées étaient factices. Aucun des protagonistes n’est connu des services de police », a précisé le parquet de Vannes aux journalistes de Ouest-France. Ils sont convoqués au tribunal à la fin de l’année.

Source link