La nouvelle a de quoi surprendre ! Il est désormais interdit aux habitants de cette commune de 5000 habitants de mourir chez eux.Dans un arrêté municipal publié aujourd’hui, le maire Christophe Dietrich déclare : « Il est interdit aux Laignevillois de décéder en leur domicile ».

L'arrêté municipal a été publié aujourd'hui

L’arrêté municipal a été publié aujourd’huiDeux raisons sont invoquées dans le communiqué : la pénurie de médecins, et le temps nécessaire à constater un décès sur la commune.

Une décision qui semble toutefois peu crédible: « Je réponds par l’absurde à une situation absurde, reconnaît le maire. Ce matin, nous avons eu un décès dans la commune, et nous avons mis 6 heures à obtenir un certificat de décès car aucun médecin n’était disponible« . 

L’élu, excédé par une situation qu’il qualifie de « dantesque », souhaite alerter les pouvoirs publics sur le problème de désertification médicale qui frappe son territoire. « Dans ma commune, il y a plus de 5000 habitants, et seulement deux médecins qui partent en retraite à la fin de l’année. Pour l’instant, ils ne sont pas remplacés ! On risque une crise sanitaire sans précédents depuis la fin de la guerre« . 

Selon lui, il est urgent de réformer le système de formation des médecins pour lutter contre la désertification médicale. « Les médecins sont formés dans des hôpitaux publics avec de l’argent public. Ils devraient contribuer au bien être de la population rurale en échange !« 

 Ce n’est pas la première fois que Christophe Dietrich, élu en 2014, fait le buzz. Cette même année, lassé des déchets abandonnés en bordure des champs de sa ville, il avait lancé une opération coup de poing baptisée « Retour à l’envoyeur ».

Sauf que pour retrouver les propriétaires des ordures, il s’était fait passer pour un agent de la CAF de Creil. Un statut qui lui permettait de retrouver facilement l’adresse de la famille concernée. La directrice de la CAF avait alors porté plainte pour « usurpation de titre ».

Source link