Photo d'illustration François Destoc

L’alcool est à consommer avec modération mais il arrive (parfois) que l’on en déguste un peu plus que de raison. Même la veille d’un jour de boulot. Pour autant, difficile de réclamer à son employeur de pouvoir rester sur son matelas toute la matinée pour récupérer. D’aucuns préfèrent invoquer la batterie à plat de leur smartphone-réveil, ou autres excuses bidon, pour justifier un retard au bureau post-grosse soirée.

Des émojis à envoyer au patron

Dans l’entreprise londonienne, « Dice », qui a créé une application de billetterie musicale, la donne a changé. La société basée à Shoreditch, quartier hipster de la capitale, vient de créer le congé « gueule de bois », rapporte le journal Evening Standard

Afin que ses employés puissent négocier des contrats après des concerts, autour d’un verre, elle leur autorise quatre jours de repos dans l’année en cas de « grosse cuite ». Il leur suffira simplement d’envoyer des émojis « musique », « bière » et « malade », via l’application WhatsApp, à leur patron. Qui semble leur faire confiance pour ne pas abuser du système. 

Source link

Laisser un commentaire