Des chercheurs de l’Université d’Exeter, en Grande-Bretagne, affirment que les personnes qui boivent de l’alcool après avoir étudié se rappellent plus facilement ce qu’ils ont appris.

Alors que les autorités sanitaires de Grande-Bretagne viennent de tirer le signal d’alarme à propos du nombre de décès causés par l’alcool dans leur pays, une étude britannique vient prendre le contrepied, en affirmant que l’alcool aurait des vertus inattendues sur notre mémoire. Selon les chercheurs de l’Université d’Exeter, les personnes qui boivent de l’alcool après avoir étudié seraient plus à même de se rappeler ce qu’elles ont étudié.

Les informations sont transférées dans la mémoire à long terme

Pour cette étude, les chercheurs ont demandé à 88 personnes âgées de 18 à 53 ans, de mémoriser une liste de mots. Ils ont ensuite été divisés en deux groupes : dans le premiers, les participants pouvaient consommer autant d’alcool qu’ils le voulaient. Dans le second, il était interdit de boire. Le lendemain, ils ont été soumis au même apprentissage et, de manière inattendue, ce sont ceux qui avaient bu qui se rappelaient le plus facilement ce qu’ils avaient appris la veille.

« Les causes ne sont pas entièrement comprises, mais l’explication principale est que l’alcool bloque l’apprentissage de nouvelles informations. Par conséquent, le cerveau a plus de ressources disponibles pour transférer ce qu’il a appris récemment dans la mémoire à long terme » souligne le Pr Célia Morgan, principal auteur de l’étude.

Source link

Laisser un commentaire