Insolite. À quinze ans, elle attend son deuxième enfant !

0
29

 

Mollie Syrigos est une jeune australienne âgée de 15 ans. L’an passé, elle a défrayé la chronique en devenant la plus jeune mère du pays : enceinte à 13 ans, elle donne naissance à Theodore alors qu’elle fête tout juste ses 14 ans. Le papa, Oscar, quant à lui, est à peine plus âgé : il a aujourd’hui 16 ans.

Cette grossesse inattendue n’avait cependant pas effrayé ces jeunes parents qui ont accueilli le bébé avec joie. Un an après, le petit se porte à merveille : « Il est très énergique, c’est un petit garçon très audacieux et heureux. Il est comme une petite éponge. Il absorbe les choses très vite, il apprend très rapidement, il est fantastique, tellement adorable », a confié Mollie au journal australien 9News.

Copyright : Capture d’écran 9News. 

Une deuxième grossesse pour la plus jeune maman du pays

Très heureux de leur petite famille, Mollie et Oscar vont bientôt accueillir leur deuxième enfant. Comme pour le premier, celui-ci n’était pas forcément prévu au programme, déjà bien chargé, des jeunes parents. Il n’empêche, la future venue de ce bébé les ravit déjà, décuplant même les ambitions de la jeune fille.

Se considérant beaucoup plus mûre que les adolescentes de son âge, Mollie ne semble pas terrorisée par ce nouveau défi : « Quand tu aimes autant quelque chose, les challenges te rendent plus fort et je suis prête à les relever et très excitée à l’idée de ce nouveau bébé à venir ». Et cette jeune fille ambitieuse, compte bien relever un autre défi, celui de finir ses études. Pour cela, elle continue à suivre des cours, dans une classe spéciale pour mères adolescentes. Elle explique que l’éducation est pour elle une priorité : « J’aimerais aller à l’université et poursuivre mes études, et être un bon modèle pour mes enfants ».

Enceinte à 15 ans deuxième enfant

Oscar, Theodore et Mollie / Copyright : Alex Coppel

«Tout le monde essayait de me persuader d’avorter »

Forte de la réussite de son foyer et de son expérience de maman, il semble bien loin le temps des critiques et des pressions subies lors de sa première grossesse, dont l’annonce fût plus que mal accueillie. « Lorsque j’étais enceinte, on ne m’a pas beaucoup soutenue.

Tout le monde essayait de me persuader d’avorter, ce qui n’était pas franchement simple à vivre. Pour tout dire, c’était même très dur à vivre. Encore aujourd’hui, le regard des gens reste très critique et les commentaires sont parfois assassins. On n’hésite pas à m’appeler ou à me laisser des messages très durs », raconte-t-elle encore.

Source link