Le marginal qui avait agressé à la tronçonneuse plusieurs personnes à Schaffhouse (nord de la Suisse) a été arrêté par la police mardi soir.

Un SDF qui vit dans les bois

Une vaste chasse à l’homme avait été déclenchée dès lundi matin avec des dizaines de policiers, des chiens renifleurs et un hélicoptère, pour retrouver l’agresseur qui avait réussi à s’enfuir après son attaque, abandonnant sa voiture.

Franz Wrousis, un SDF de 51 ans qui qui vit dans les bois ou dans sa voiture sur un vieux matelas au milieu d’ordures, a été interpellé mardi en début de soirée à Thalwil, au sud de Zürich, a précisé l’agence.

Cinq blessés dont un grave

La Suisse avait émis mardi un mandat d’arrêt international pour tenter de le retrouver, car Schaffhouse se trouve à quelques kilomètres de la frontière allemande. Des policiers allemands ont d’ailleurs participé aux recherches.

Pour une raison encore inconnue, l’homme avait fait irruption lundi matin dans le bureau de la compagnie d’assurance maladie CSS dans un immeuble de la vieille ville.

Armé d’une tronçonneuse, il a grièvement blessé un employé, toujours hospitalisé, mais hors de danger, et infligé des blessures plus légères à un autre employé. Selon la police, deux clients qui se trouvaient dans le bureau ont été «choqués» et un troisième légèrement malmené par les policiers dans la panique qui a suivi l’agression.

C’était un client d’ACS, déjà condamné

Une porte-parole de la CSS, citée par l’agence ATS, a confirmé que l’assaillant était un client de la compagnie d’assurances.

Sur deux nouvelles photos prises avant l’agression et diffusées par la police, on voit Franz Wrousis portant un anorak vert et un pantalon noir, avec à la main droite un sac noir qui dissimulait probablement la tronçonneuse, ainsi qu’un sac à dos et une sacoche blanche sur l’épaule gauche.

Condamné deux fois, en 2014 et en 2016, pour infraction à la législation sur les armes, l’agresseur est considéré par la police comme « un homme dangereux et agressif ».

La police de Schaffhouse a annoncé une conférence de presse ce mercredi matin à 10 heures.

Source link