Faits divers | Le Raid se trompe de porte : un couple traumatisé porte plainte

0
22

 

Un couple de Nancéiens a été brutalement réveillé par le Raid, le 25 avril, vers 6 heures du matin. Les policiers menaient alors une opération antiterroriste, avec leurs collègues de la DGSI.

Leur cible habitait l’étage au-dessus

Sans précaution, ils ont littéralement défoncé la porte du domicile du couple, avant de se rendre compte qu’ils s’étaient en fait trompés d’étage… Les victimes se disent traumatisées.

Elles témoignent auprès de nos confrères de L’Est Républicain : « On dormait tranquillement après être rentrés, la veille, de nos vacances au Portugal ».

Soudain, des bruits sourds retentissent contre la porte d’entrée. « Je m’approche pour voir ce qu’il se passe. Ça explose ». Sentant une odeur de brûlé, l’homme pense d’abord à un incendie.

« J’ai pensé vivre nos dernières secondes »

Puis, « des masses noires munies de puissantes torches se ruent sur moi. Je suis plaqué au sol, sur le ventre. Menotté dans le dos avec des armes pointées sur moi ». Sa compagne est également menottée. « J’ai pensé vivre nos dernières secondes. »

Libérés au bout d’une vingtaine de minutes

Le Nancéien poursuit : « Nous sommes libérés au bout d’une vingtaine de minutes. Les policiers nous demandent si on héberge quelqu’un qui ferait des allers-retours dans l’immeuble. Il n’en est rien. Et puis j’entends : « On l’a ! ». La porte du locataire de l’appartement du dessus vient de céder. Visiblement, c’est lui la cible. »

Plainte déposée

« On ne peut pas terroriser les gens comme cela, sans réparations. Depuis ce 25 avril, notre vie a changé. On dort très mal, inquiets au moindre bruit », confie encore le Nancéien.

Le couple a décidé de porter plainte pour violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique.

Source link