L’enquête se poursuit après que le conducteur ivre du train Intercités entre Paris-Bercy et Clermont-Ferrand a raté la gare de Nevers, mercredi soir.

3,34 grammes d’alcool par litre de sang

L’homme, transporté à l’hôpital, présentait une alcoolémie de 3,34 grammes par litre de sang. Les enquêteurs cherchaient notamment à déterminer si le cheminot avait consommé de l’alcool dans le poste du conducteur.

Selon la procureure de la République de Nevers cité par Le Berry républicain, l’homme a indiqué « avoir bu plusieurs bières à son domicile en région parisienne avant de prendre son travail, puis avoir continué à boire tout en conduisant ».

Jugé le 30 août

La magistrate précise qu' »un cubi de vin rosé de trois litres entamé » a été découvert « à l’intérieur de sa cabine ».

Le conducteur du train a été libéré et placé sous contrôle judiciaire ce vendredi matin. Il sera jugé par le tribunal correctionnel le 30 août. D’ici là, il a notamment interdiction de conduire tout véhicule et d’exercer sa profession.

Source link