Ce que l’on sait de l’ »attaque terroriste » de Bruxelles

– Une explosion  » de faible intensité » a eu lieu mardi soir peu avant 21h dans la Gare Centrale de Bruxelles en Belgique. L’auteur présumé de cette explosion a été « neutralisé » par les militaires présents sur place.

– A la suite de l’explosion, un mouvement de panique a éclaté dans la gare, l’une des principales de Bruxelles, et sur les voies. La gare a ensuite été évacuée et le trafic ferroviaire interrompu. La Grand-Place de Bruxelles, a elle aussi, été évacuée.

– Le porte-parole du parquet a affirmé ce mardi soir que l’incident est considéré comme une « attaque terroriste ».

– Il n’y a pas de blessés.

– Le niveau de la menace terroriste est maintenu à 3.

Une explosion apparemment criminelle a eu lieu ce mardi soir dans la Gare Centrale de Bruxelles et l’auteur présumé a été « abattu », a indiqué l’agence de presse Belga, citant le parquet de la capitale, sans préciser l’état de santé de la victime. Il n’y aurait pas de blessé.

A la suite de l’explosion, un mouvement de panique a éclaté dans la gare, l’une des principales de Bruxelles, et sur les voies, a précisé Belga.

La gare a ensuite été évacuée et le trafic ferroviaire interrompu.

Le parquet fédéral considère cet incident comme une « attaque terroriste ». Il confirme qu’il n’y a pas d’autre victime.

Le porte-parole du parquet, Eric Van Der Sypt, ne peut pas à ce stade dire si l’homme est vivant ou mort.

L’Ocam (Organe de coordination pour l’analyse de la menace) maintient la menace terroriste au niveau 3.

« Allah Akbar »

Selon un témoin le suspect à l’origine d’une explosion a crié « Allah Akbar » avant de faire sauter un chariot à bagages. « J’étais dehors. Je suis descendu. A l’entresol, quelqu’un criait. J’ai pas prêté attention. Puis il a crié Allah Wakbar. Et là il a fait exploser le trolley », a déclaré Nicolas Van Herrewegen, témoin direct de la scène, agent de triage de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB). »J’étais derrière le mur. Ça a explosé. Je suis descendu. J’ai alerté mes collègues pour évacuer tout le monde. Il était encore dans les parages et après on ne l’a plus vu », a ajouté le témoin. « C’était pas vraiment une grande explosion mais l’impact était pas mal. Autour à deux trois mètres les gens sont partis en courant », a témoigné l’agent de triage. Selon lui, le suspect était « assez rond basané avec les cheveux courts, une chemise plus ou moins blanche et un jean ».

Selon La Libre.be,  l’individu portait un sac-à-dos et une ceinture d’explosifs. Il aurait déclenché son dispositif au moment où l’attention des militaires « s’est portée sur lui ». L’équipe de déminage doit intervenir car l’individu présente encore des fils sur le corps.

La « situation est sous contrôle »

Sur Twitter, la police bruxelloise évoque de son côté un « incident avec un particulier » et assure que la « situation est sous contrôle ».

Selon la RTBF, « Le Premier ministre Charles Michel et le ministre de l’Intérieur Jan Jambon suivent la situation de très près depuis le centre de crise », a indiqué Frédéric Cauderlier, porte-parole du Premier ministre.

La Grand-Place de Bruxelles a aussi été évacuée.

Source link