L’homme de 34 ans placé en garde à vue jeudi matin dans le cadre de l’enquête de Maëlys, 9 ans, à Pont-de-Beauvoisin (Isère) dans la nuit de samedi à dimanche, « collabore pleinement », assure son avocat à BFM TV.

« Il nie toute implication dans l’enlèvement de la fillette, ajoute l’avocat, interrogé par Le Dauphiné Libéré. Aucun élément ne vient pour l’heure prouver une quelconque culpabilité de mon client. »

Des contradictions dans son emploi du temps

Le trentenaire, qui est l’un des invités au mariage, est entendu depuis jeudi matin par les gendarmes en charge de l’enquête. Ils l’interrogent notamment sur son emploi du temps, le gardé à vue s’étant absenté sur la période correspondant à la disparition de Maëlys.

« Il reconnaît s’être absenté »

Il « reconnaît s’être absenté mais il a fourni une explication » aux enquêteurs, précise son avocat à LCI. Une explication que l’avocat juge « plausible ».

« Il est aussi serein que l’on peut l’être dans ce genre de situation, une garde à vue n’est jamais rassurante », ajoute son conseil.

La petite Maëlys de Araujo, 9 ans, a disparu dans la nuit de samedi à dimanche aux alentours de 3 heures du matin. Elle participait aux festivités d’un mariage à la salle polyvalente du Pont-de-Beauvoisin, dans le nord de l’Isère. 

Source link

Laisser un commentaire