Un employé de banque de 27 ans d’Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, a détourné près de 400 000 euros des comptes d’une de ses clientes âgées de 89 ans. Selon Le Point, c’est le directeur d’agence qui a découvert ces agissements délictueux en s’interrogeant sur le changement d’adresse de la vicitime.

Mais la nouvelle domiciliation correspondait en fait à un appartement acheté avec l’argent de cette cliente par son gestionnaire de patrimoine. Le suspect s’est aussi offert, grâce à ces montages financiers, du matériel informatique, des vêtements de luxe et acquis des lingots d’or pour 40 000 euros.

« Cadences infernales » et « propos racistes »

Devant les enquêteurs, le banquier a justifié son geste à cause de « cadences infernales » imposées par son employeur, « au manque de considération de sa hiérarchie ». Il a confié aussi avoir basculé face « aux propos racistes, anti-chinois et islamophobes » de sa cliente.

Déféré devant le parquet de Bobigny, vendredi dernier, le conseiller bancaire a été placé sous contrôle judiciaire en attendant d’être jugé à la fin du mois d’août pour abus de confiance.

Source link