Un ancien soldat népalais âgé de 85 ans est mort samedi dans un camp de base de l’Everest alors qu’il tentait de reconquérir son titre de grimpeur le plus âgé qu’il avait remporté en 2008 (il avait alors 76 ans).

Min Bahadur Sherchan était âgé de 85 ans. Il voulait effacer des tablettes la prouesse du Japonais Yuichiro Miura, arrivé sur le Toit du Monde en 2013 à l’âge de 80 ans. Son décès est le deuxième en moins d’une semaine dans le secteur de l’Everest, où l’alpiniste suisse Ueli Steck, figure de l’himalayisme, s’est tué dimanche dernier dans une chute sur les pentes du Mont Nuptse.

L’alpiniste a été victime probablement d’une crise cardiaque au camp de base.