Tout juste élu, Emma­nuel Macron fait déjà le tri dans ses contact. Selon Marianne, le huitième président de la Ve Répu­blique dispose désor­mais d’un nouveau télé­phone portable.

En travaillant au côté de François Hollande, Emma­nuel Macron a appris beau­coup. Comme par exemple ce qu’il ne faut pas faire en tant que président de la Répu­blique.

En poste depuis le 14 mai, le nouveau loca­taire de l’Elysée n’a pas attendu long­temps avant de mettre en pratique sa vision des choses. Selon le maga­zine Marianne, l’époux de Brigitte Macron « s’est procuré un nouveau télé­phone portable » dès le soir de sa victoire au deuxième tour des élec­tions, une semaine avant sa prise de fonc­tion.

Ques­tion de sécu­rité? Pas vrai­ment. Il semble­rait que le nouveau chef de l’Etat ait avant tout souhaité faire le tri parmi ses trop nombreux contacts.

Durant une campagne poli­tique, tous les numé­ros sont bons à prendre. Etre en mesure décro­cher à l’appel d’un riche mécène ou d’un allié poli­tique et lui répondre de vive voix peut peser lourd dans la balance lorsque vient le temps des votes.

Une fois l’élec­tion rempor­tée, la situa­tion change cepen­dant du tout au tout. Plus le temps d’échan­ger des amabi­li­tés avec telle ou telle personne, le président doit se mettre au travail. Pour s’assu­rer une effi­ca­cité opti­male, Emma­nuel Macron a donc choisi de ne conser­ver que les contacts primor­diaux dans son nouveau télé­phone. 

Cela « lui permet de commu­niquer avec son tout premier cercle, dont il a pu exclure les oppor­tuns », explique Marianne. « C’est aussi un ensei­gne­ment tiré de son prédé­ces­seur: Macron se veut l’anti-Hollande, ce président qui a conservé le même numéro et conti­nuait de commu­niquer par SMS avec des dizaines de jour­na­listes tout au long de son mandat. » L’avenir dira si cette nouvelle stra­té­gie s’avère payante.

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Source link