« Nous achèterons aux Américains et nous emploierons des Américains« . C’est sur ces mots que Donald Trump a inauguré, lundi 17 juillet, la semaine « Made in America », ou « Made in America week ». Et il s’en est donné à coeur joie, promouvant des objets fabriqués dans les 50 États du pays.

On peut ainsi le voir tapoter fièrement sur l’un des gardes-boues d’un engin de construction, essayer une batte de baseball ou un chapeau à la Maison Blanche, ou encore à bord d’un camion de pompiers devant la résidence présidentielle, demandant « Où est le feu? Où est le feu? Éteignez-le vite » et faisant semblant de conduire le véhicule.

Dans son obsession de rendre sa grandeur à l’Amérique, Donald Trump mise sur l’industrie. Une à une, il détricote les règles environnementales qui pèsent sur l’industrie de l’énergie et la chimie américaines. Le climat n’est pas sa priorité, et le monde entier devra s’en accommoder.

Source link