INTERNATIONAL – Une affaire de plus embourbe le pouvoir à Washington. Un tribunal new-yorkais a demandé de rendre publique la liste des visiteurs de Donald Trump à sa résidence de Mar-a-Lago en Floride, selon une décision de justice rendue publique lundi 17 juillet.

Depuis son investiture, le président américain a visité à sept reprises, entre février et mai, cette luxueuse propriété de Palm Beach qu’il a surnommée la « Maison blanche d’hiver », avant qu’elle ne soit fermée pour la saison, selon un décompte de l’AFP.

Le flot constant de visiteurs a soulevé des problèmes de transparence et a incité l’organisation Citizens for Responsibility and Ethics in Washington (CREW), engagée contre la corruption et pour la transparence en politique, à porter l’affaire en justice.

En réponse, un tribunal de New York a demandé au Secret Service, chargé de la protection du président américain et de son entourage, de remettre la liste des visiteurs de Donald Trump avant le 8 septembre.

« Le public mérite de savoir qui vient rencontrer le président et les gens qui travaillent pour lui », a déclaré le directeur de CREW, Noah Bookbinder.

Bientôt les mêmes poursuites pour le club de golf du président

Donald Trump est le propriétaire de Mar-a-Lago, mais le club privé est fréquenté par de nombreux membres et invités qui ont payé des frais d’inscription à la société du président américain.

« Nous sommes heureux que, à la suite de cette affaire, cette information deviendra publique pour les réunions dans ses résidences personnelles, mais elle doit également être publique pour les réunions à la Maison Blanche ».

 

 

« Grande victoire pour CREW: dans le cadre de notre poursuite, le gouvernement doit donner la liste des visiteurs de Mar-a-Lago d’ici le 8 septembre. Nous la rendrons publique. »

L’organisation a également contesté en justice la décision de la Maison Blanche de ne plus publier le registre des visiteurs et elle a l’intention de faire de même pour le club de golf de Bedminster, dont le président est également propriétaire et où il se rend régulièrement le week-end.

CREW a indiqué à l’AFP avoir l’intention d’observer attentivement les listes qui seront transmises, le tribunal s’étant contenté de mentionner « la liste des visiteurs du président », sans en définir clairement la portée.

 

Envoyer une correction

Source link