Donald Trump compte utiliser tous les moyens pour riposter. L‘étau se resserre autour du Président américain, dans l’enquête sur l‘éventuelle collusion avec la Russie pour remporter la présidentielle.
Après de nouvelles révélations, le locataire de la Maison Blanche a rappelé qu’il disposait d’un droit de grâce total , valable, autrement dit, pour ses proches ou pour lui-même.

Ses équipes juridiques étudient cette éventualité , rapporte cette semaine le Washington Post .
Mercredi, Donald Trump a désavoué Jeff Sessions. Lors de son audition par la commission du renseignement du Sénat, au mois de juin, le ministre de la Justice a nié toute ingérence, à l’issue de ses rencontres avec l’ambassadeur de Russie à Washington. Sergeï Kislyak affirme pourtant avoir discuté des élections lors de ces entrevues avec l’ancien sénateur.

La semaine prochaine, le Congrès devait entendre Donald Trump Junior, mais aussi Jared Kushner, le gendre et conseiller du chef de l’Etat. Le fils du Président américain devra s’expliquer sur la teneur de son entretien avec l’avocate russe Natalia Veselnitskaïa, réputée proche du Kremlin. Après avoir minimisé sa portée, il avait dû publier ses courriels venant contredire sa version initiale. Une audition prévue le 26 juillet, qui pourrait être annulée.

 

Source link